AFP

Alfa Romeo fait son grand retour en Formule 1

PARIS | La marque italienne Alfa Romeo va faire son retour en Formule 1 après plus de 30 ans d’absence en devenant la saison prochaine commanditaire titre de Sauber, a annoncé mercredi l’écurie suisse. En 2018, celle-ci sera donc renommer Alfa Romeo Sauber, dans le cadre d’un « accord technique et commercial pluriannuel », détaille le communiqué. L

3b85ffa1-5286-4688-9a1f-3c64bbdc9093

La marque italienne Alfa Romeo va faire son retour en Formule 1 après plus de 30 ans d’absence.

AFP

PARIS | La marque italienne Alfa Romeo va faire son retour en Formule 1 après plus de 30 ans d’absence en devenant la saison prochaine commanditaire titre de Sauber, a annoncé mercredi l’écurie suisse.

En 2018, celle-ci sera donc renommer Alfa Romeo Sauber, dans le cadre d’un « accord technique et commercial pluriannuel », détaille le communiqué.

Le texte ne précise pas en revanche si le moteur Ferrari qui équipera les monoplaces de l’équipe basée à Hinwill sera rebadgé en Alfa Romeo, à la manière de Red Bull, qui rebadge son moteur Renault en Tag Heuer, le fabricant suisse de montres de sport.

Alfa Romeo fait partie, tout comme Ferrari et Maserati, du groupe Fiat.

« Le partenariat, qui comprend une coopération stratégique, commerciale et technologique entre Alfa Romeo et l’équipe Sauber F1, va permettre l’échange de savoir-faire d’ingénierie et de technologie, et offrir de nouvelles opportunités pour les deux organisations en Formule 1 et au-delà », souligne le communiqué.

Patron de Sauber depuis juillet, le Français Frédéric Vasseur a réussi à obtenir de Ferrari la fourniture d’un moteur de dernière génération en 2018, au lieu d’une version vieille d’un an comme en 2017, après avoir également annulé une collaboration prévue avec Honda.

« Cet accord avec Sauber est une étape significative dans la réorganisation de la marque Alfa Romeo, qui reviendra en Formule 1 après une absence de plus de 30 ans », a indiqué le président de Ferrari, Sergio Marchionne, qui est aussi l’administrateur délégué du groupe Fiat.

Alfa Romeo avait quitté la F1 à l’issue de la saison 1987 lors de laquelle la marque fournissait des V8 turbo à l’écurie italienne Osella.

Le rapprochement entre la Scuderia et Sauber s’est déjà traduit par la titularisation dans l’un des deux baquets de l’écurie suisse pour la saison 2018 du pilote monégasque Charles Leclerc, issu de la filière Ferrari.

L’autre baquet, actuellement occupé par le Suédois Marcus Ericsson, pourrait revenir à l’Italien Antonio Giovinazzi, lui aussi issu de la filière Ferrari.

Alfa Romeo avait remporté le premier Championnat du monde de Formule 1 de l’histoire, en 1950, avec l’Italien Giuseppe Farina au volant. L’écurie italienne avait récidivé la saison suivante, avec cette fois le légendaire pilote argentin Juan Manuel Fangio.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs