Buick lance une nouvelle auto et son nom ne passe pas du tout au Québec

Son nom a une connotation on ne peut plus vulgaire.

Buick LaCrosse Avenir 2018

Buick

Très récemment, Buick a dévoilé une version plus cossue de sa LaCrosse. On ne peut en vouloir au constructeur de répondre aux besoins de la clientèle. Après tout, 90% des acheteurs de LaCrosse optent pour l’une des deux versions les plus luxueuses, selon Duncan Aldred, le vice-président des divisions Buick et GMC.

Le problème, c’est son nom: LaCrosse Avenir. Assurément qu’aux États-Unis et en Chine, ce nom n’a aucune connotation vulgaire. Or, au sein des marchés francophones, et précisément au Québec, on ne peut en dire autant.

En 2004, lorsque Buick a sorti sa LaCrosse, on avait été brillant. Au Canada, on l’avait baptisée Allure afin d’éviter les mauvaises blagues. 

À la fin des années 2000, à la suite de grandes restructurations, on a décidé de la renommer LaCrosse même de ce côté-ci de la frontière. Une décision douteuse, avouons-le, mais, avec les années, on commençait à s’y faire.

Mais là, avec la LaCrosse Avenir, c’est comme si on ajoutait l’insulte à l’injure. 

 

Avenir est le nom donné aux versions plus luxueuses de Buick. Il a été apposé récemment pour la première fois sur l’Enclave et maintenant, sur la LaCrosse. De série, elle est livrée avec le moteur V6 de 310 chevaux-vapeur, une transmission automatique à neuf rapports  et des jantes de 19 pouces. La Buick LaCrosse Avenir devrait arriver en concession dès le début de l’année 2018.

À lire aussi: Pourquoi Buick est-elle encore en vie?

 

Buick LaCrosse Avenir 2018

Buick

Buick LaCrosse Avenir 2018

Buick

Buick LaCrosse Avenir 2018

Buick

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs