Fred Mercier

[EN VIDÉO] On a testé le Jeep Wrangler là où il excelle vraiment

Le Jeep Wrangler est construit pour la conduite hors-route. C’est son terrain de jeu.

Jeep Wrangler 2018

Frédéric Mercier

Le Jeep Wrangler est construit pour la conduite hors-route. C’est son terrain de jeu.

On a mis la main sur le nouveau Wrangler 2018, et on en a justement profité pour aller s’amuser un peu à travers un parcours hors-route au beau milieu de l’Arizona.

Voici ce que ç’a donné.

 

 

Complètement renouvelé pour 2018, le Wrangler offre des compétences hors-route qui, parole de Jeep, sont supérieures à celles de n’importe quel autre Jeep jamais commercialisé en 75 ans d’histoire.

 

À lire aussi: Notre essai routier complet du Jeep Wrangler 2018

À lire aussi: Un Québécois derrière le design du nouveau Jeep Wrangler

 

Pour une première fois, le Wrangler propose désormais une boîte de transfert à deux vitesses avec quatre roues motrices à prise constante.

Même si toutes les versions du Wrangler offrent des capacités hors-route impressionnantes, le modèle Rubicon que nous avons mis à l’essai se démarque avec ses roues de 17 pouces et ses pneus de 33 pouces.

Le Rubicon est également équipé du système 4x4 Rock-Trac avec essieux avant et arrière Dana 44 avec un rapport inférieur de 4 à 1. Avec une barre antiroulis à déconnexion électronique, le Wrangler Rubicon offre aussi une articulation améliorée par rapport à la génération sortante.

Avec un angle d’attaque de 44 degrés, un angle de surplomb de 37 degrés et une garde au sol de 27,7 centimètres, le nouveau Wrangler est à la hauteur de sa réputation. Et les images ci-haut le démontrent très bien.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs