Un Québécois a un projet très audacieux

Concurrencer Pagani et Koenigsegg est un défi de taille et Anibal Harfouche est persuadé qu’il peut le relever.

Anibal Icon

Anibal Icon

Concurrencer Pagani et Koenigsegg est un défi de taille et Anibal Harfouche est persuadé qu’il peut le relever.

Cet entrepreneur qui s’est fait connaître dans le milieu automobile québécois avec ses ensembles de carrosserie destinés aux Porsche 911, Boxster et Cayman en plus des T-Rex et Slignshot est désormais prêt à embrayer la seconde vitesse.

En effet, il entend concevoir un hypercar, baptisé Icon, qui rivalisera avec les véhicules les plus puissants du marché.

Pour le moment, il est prévu que cette création québécoise soit animée par le moteur d’une Porsche Turbo S et que la puissance s’élève à 920 chevaux-vapeur. Logiquement, la transmission utilisée serait la PDK à double embrayage provenant de Porsche. 

En plus d’être munie du système à quatre roues motrices, elle pourrait compter sur quatre roues directionnelles et sur des freins en céramique.

Esthétiquement, elle se démarque par ses portières papillon. 

On planifie construire uniquement 55 exemplaires afin d’assurer une certaine exclusivité et chacun sera offert au prix de 750 000 $.

Aucune maquette ou prototype n’a encore été assemblé. L’équipe derrière ce projet est toujours à la recherche d’investisseurs.

À lire aussi: La Tomahawk de Dubuc Motors sera finalement produite

Anibal Icon

Anibal Icon

Anibal Icon

Anibal Icon

Anibal Icon

Anibal Icon

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs