Des singes pour étudier la pollution des moteurs diésel

Ils devaient respirer les émanations polluantes des moteurs diesel d'une voiture Volkswagen.

Volkswagen

Volkswagen

Le dieselgate a été couvert de long en large et pourtant, on n’est pas au bout de nos surprises. En effet, le New York Times vient de publier une nouvelle d’une grande importance : Volkswagen a utilisé des singes dans le développement de ses moteurs diésel.

Volkswagen fait partie d’un groupe de constructeurs, dont font aussi partie BMW et Mercedes-Benz, qui a remis le mandat de déterminer le niveau de pollution des moteurs alimentés au diésel.

Ce test consistait à faire respirer les émanations d’une Volkswagen Beetle à dix macaques crabiers pendant qu’ils regardaient des dessins animés. Les voitures étaient dans une salle séparée de celle qui contenait les singes. Des tuyaux reliaient les deux salles. On dit que les résultats de l’étude n’étaient pas concluants.

Le but de l’étude était de prouver que les nouveaux moteurs alimentés au diésel étaient propres.

Rappelons que l’un des plus importants scandales dans l’industrie automobile a éclaté après qu’on eut découvert que Volkswagen trichait au sujet de ses émissions polluantes. Comme le logiciel de tricherie était activé lors des tests réalisés avec les singes, ces derniers n’auraient pas été trop accablés par les émanations du diésel. 

À lire aussi : Il passe du diésel à l’électrique

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs