Lincoln Navigator 2018: l’autobus de la bourgeoisie

On vient de conduire le tout nouveau Lincoln Navigator et voici ce qu'on en a pensé.

Lincoln Navigator 2018

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

7/10

Forces et faiblesses:

  • Confort absolu
  • Silence tout aussi absolu
  • Fiabilité à long terme du moteur Ecoboost
  • Très coûteux à l’achat
  • Pas aussi éclatant que le Cadillac Escalade
  • Système 4X4 efficace

Cote de l'auteur:

  • Confort à l'avant: 9/10

  • Confort à l'arrière: 9/10

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 6/10

  • Comportement: 7/10

  • Apparence: 6/10

  • Performance: 7/10

  • Prix: 6/10

  • Rangement: 7/10

Au sein de la gamme de Lincoln, le Navigator se trouve au sommet. Et pour rester dans la thématique aquatique mise de l’avant par la marque, on le définit comme étant le modèle phare. Se faisant quelque peu vieillissant, le Navigator a été complètement revu pour 2018.

En termes de luxe, de confort et de prestige, Lincoln a mis toute la gomme. Le Navigator est désormais mieux outillé que jamais pour concurrencer son éternel rival : le Cadillac Escalade. Fait intéressant, tous les deux ont d’ailleurs été lancés la même année, en 1998.

Du côté américain, au cours des dernières années, il s’est vendu annuellement environ 10 000 Navigator, contre un peu plus du double en ce qui concerne l’Escalade. De ce côté-ci de la frontière, le marché est infiniment plus petit. Les ventes oscillent entre quelques centaines de Navigator, comparativement à plus de 1500 Escalade. Avec cette dernière mouture, Lincoln entend bien évidemment faire une jambette à son rival le plus proche. 

Un V6 efficace, mais pas de V8

Sous le capot, on se trouve en terrain connu. En effet, le tout nouveau Navigator est animé par le V6 Ecoboost de 3,5 L qui prend aussi place dans les Ford Expedition et F-150.

Même s’il a deux cylindres de moins que celui de l’Escalade, le Navigator s’avère plus puissant avec 450 chevaux et 500 livres-pied, contre 420 chevaux et 460 livres-pied.

En revanche, l’absence d’un V8 au catalogue risque de déplaire à un public plus traditionnel. On estime que Lincoln aurait pu l’offrir, du moins en option. Rappelons que la plateforme du Navigator est la même que celle du Ford F-150 et que ce dernier justement livrable avec un V8 de 5,0L.

En ce qui a trait à la consommation, elle est convenable. Avec autant de puissance et de couple, il ne faut toutefois pas s’attendre à un miracle. En ville, le Navigator consomme 14,9 L/100 km, contre 16,6 L/100 km pour l’Escalade. Sur route, ils consomment respectivement 11,3 L/100 km et 10,9 L/100. Il est tout de même fascinant de constater qu’un V8 de 6,2 L est moins gourmand sur l’autoroute qu’un V6 de 3,5 L.

Comme on l’avait souligné dans le cas du Ford Expedition, il est pertinent de remettre en question la fiabilité et les coûts d’entretien d’un V6 turbocompressé comparativement à un V8 traditionnel dont la formule est éprouvée depuis longtemps. Cela dit, Cadillac a été identifié comme étant la marque la moins fiable dans le plus récent palmarès de Consumer Reports.  Bref, il y a place à amélioration de part et d’autre. 

Confortable et silencieux comme aucun autre

Oh qu’il est confortable, le nouveau Navigator. En même temps, le contraire aurait été étonnant. À bord d’un véhicule de la marque Lincoln, on s’attend à ça et à rien de moins. À ce chapitre, c’est totalement réussi.

La version d’essai était équipée de sièges avant réglables selon 30 façons en plus d’être chauffants, refroidissants et massants. Pour les longs roadtrips, on pourrait difficilement demander un meilleur confort. À cet effet, la technologie de réduction active du bruit assure une quiétude à la fois spectaculaire et réconfortante. Il en est de même pour la finition également. À cet égard, on a l’impression d’en avoir pour notre argent.

Comme c’est le cas pour l’Expedition chez Ford, la deuxième rangée du Navigator peut être configurée de deux manières: une banquette pouvant accueillir trois occupants ou deux sièges baquets séparés par une console. Cette dernière, absolument imposante, ne peut être retirée ou modulée différemment. Dans cette configuration, l’aspect utilitaire est, disons, un peu négligé.

Quant à la troisième rangée, on retrouve une banquette sur laquelle peuvent s’assoir trois personnes. Comparativement aux autres véhicules munis d’une troisième banquette, l’assise est plus haute, ce qui ne donne pas l’impression d’être assis sur la moquette. Bref, Lincoln a pensé au confort de tous. 

Il n’est pas juste beau, il tire aussi!

Le Lincoln Navigator a l’air de tout sauf d’une brute de travail. Mais c’est parce qu’il cache bien son jeu.

Comme on l’a dit plus haut, il est bâti sur la même plateforme que le F-150. Tirer, ça ne lui fait pas peur. Avec le système à quatre roues motrices et l’habitacle de format régulier (une version allongée baptisée « L » est aussi offerte), il peut remorquer jusqu’à 3765 kilogrammes. Cette charge est identique à celle que peut tirer le Cadillac Escalade. 

 

Tout est en option, coudonc?

Que le système de divertissement pour sièges arrière soit en option, c’est correct. Rendu là, on parle d’un petit caprice qu’on se paie pour faire plaisir aux passagers. Mais qu’après avoir déboursé plus de 87 000$ pour un VUS, il faille payer un supplément pour des accessoires comme les feux de route automatiques ou l’affichage tête haute, ça passe moins bien. Que ces éléments soient optionnels sur une compacte à 20 000$, on n’aura aucune raison de le souligner. Mais au prix que coûte la Navigator, de tels équipements ne devraient pas être optionnels. 

 

Bref

Même si Lincoln sait qu’elle n’en vendra pas des tonnes, elle mise énormément sur ce véhicule qui agit à titre de porte-étendard de la marque. Elle a tout mis en œuvre pour que l’habitacle soit spacieux, élégant, confortable et silencieux.
On n’a pas de boule cristal. On ne peut pas prédire le comportement des consommateurs. Mais une chose est certaine, ce tout nouveau Navigator possède tous les attributs nécessaires pour rivaliser contre son ennemi, l’Escalade.

Fiche technique
Nom: Lincoln Navigator 2018
Prix de base : 87 500$
Prix du modèle à l’essai: 92 600$
Configuration : Véhicule à quatre roues motrices avant avec motorisation à l’avant
Mécanique : Moteur V6 turbocompressé de 3,5 litres
Puissance/couple: 450 ch/ 500 lb-pi
Transmission : Automatique à dix rapports
Consommation d’essence annoncée: 14,9 L/100 km (ville) 11,83 L/100 km (route)
Garantie de base : 4 ans/80 000 km
Concurrence: Cadillac Escalade, Infiniti QX80

Appréciation (sur 10)
Consommation d’essence : 7
Équipements : 6
Prix : 6
Style : 6
Confort (à l’avant) : 9
Confort (à l’arrière) : 9
Tenue de route : 7
Performance : 7
Espace de rangement : 7
Note globale : 7

Forces
Confort absolu
Silence tout aussi absolu
Système 4X4 efficace

Faiblesses
Fiabilité à long terme du moteur Ecoboost
Très coûteux à l’achat
Pas aussi éclatant que le Cadillac Escalade

Lincoln Navigator 2018

Germain Goyer

Lincoln Navigator 2018

Germain Goyer

Lincoln Navigator 2018

Germain Goyer

Lincoln Navigator 2018

Germain Goyer

Lincoln Navigator 2018

Germain Goyer

Lincoln Navigator 2018

Germain Goyer

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs