TVA Nouvelles

La Tesla d’Elon Musk n’a pas la même couleur dans l’espace que sur Terre

La Tesla envoyée dans l’espace par Elon Musk grâce à la fusée Falcon Heavy, mardi, n’a pas la même couleur dans l’espace que sur Terre.

Tesla Espace

Capture d'écran

La Tesla envoyée dans l’espace par Elon Musk grâce à la fusée Falcon Heavy, mardi, n’a pas la même couleur dans l’espace que sur Terre.

 

À lire aussi: Oui, Elon Musk a vraiment envoyé sa Tesla dans l'espace

 

Elon Musk, le fondateur de SpaceX, a commenté les images montrant le véhicule suspendu dans le vide de l’espace.

La voiture, qui prenait une teinte rouge cerise sur la Terre, tire pourtant sur l’orangé dans l’espace.

Même Elon Musk a jugé que sa Tesla avait une teinte bizarre. «Ça semble si ridicule et pas possible», a déclaré le président de SpaceX à des journalistes après avoir constaté les images dans l’espace.

 

 

Starman in Red Roadster

Une publication partagée par Elon Musk (@elonmusk) le

 

 

 

Last pic of Starman in Roadster enroute to Mars orbit and then the Asteroid Belt

Une publication partagée par Elon Musk (@elonmusk) le

 

Selon lui les couleurs, en général, semblent si étranges dans l’espace, car «il n’y a pas d’occlusion atmosphérique. Tout est si vibrant», a-t-il expliqué.

Est-il vrai de dire que les couleurs dans l’espace ne sont pas les mêmes que sur la Terre?

Le site spécialisé en vulgarisation scientifique Live Science, a posé la question à un chimiste retraité, Rick Sachleben. Ce membre de la Société américaine de chimie a confirmé qu’en effet, les couleurs paraissent plus floues, plus douces sur Terre.

La lumière qui se rend sur Terre doit passer au travers de différentes couches et matières: l’air, l’eau, et le vide de l’espace.

Ces éléments convertissent la lumière de différentes façons. Ainsi les couleurs prennent des tonalités différentes selon le milieu où elles se trouvent. Lorsque la lumière traverse l'atmosphère terrestre, elle passe au travers de l’air qui contient des particules comme de la poussière, de la fumée, des gouttelettes d’eau. L'air a également des densités variables en fonction de la quantité d'eau qu'il contient et de sa température, a précisé M. Sachleben.

Par exemple, l'air au sommet du mont Everest est moins dense qu'au niveau de la mer.

Dans l'espace, il n'y a presque rien pour atténuer ou bloquer la lumière du Soleil. C'est pourquoi les photos prises par le télescope spatial Hubble sont beaucoup plus nettes que les images prises à partir de télescopes terrestres, a déclaré Sachleben.

Ainsi, parce que les couleurs dans l’espace sont si vibrantes, les photos et les vidéos prises là-haut nous donnent l’impression d’avoir été trafiquées, ou même irréelles. Elles sont pourtant tout à fait fidèles à la réalité...spatiale.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs