Fred Mercier

Voitures électriques d’occasion: des aubaines aux États-Unis

Les véhicules électriques sont en vente depuis quelques années déjà, si bien qu’on peut désormais en trouver plusieurs sur le marché d’occasion.

Voiture électrique

© Photo Daniel Mallard

Les véhicules électriques sont en vente depuis quelques années déjà, si bien qu’on peut désormais en trouver plusieurs sur le marché d’occasion.

Sauf que les prix élevés du Québec poussent certains consommateurs à se tourner du côté des États-Unis pour trouver leur véhicule électrique usagé.

C’est le cas d’André Boily, qui a récemment fait importer une Chevrolet Volt 2015 du Michigan et qui assure avoir économisé quelques milliers de dollars.

 

À lire aussi: Toutes les voitures électriques en vente au Québec

À lire aussi: Le Maine veut pénaliser les conducteurs de voitures électriques

 

Pour faire l’acquisition de son véhicule, M. Boily a fait affaire aux services de Muze, un «centre d’expertise en électromobilité» québécois qui se donne comme mission  de favoriser le développement de l’électrification des transports.

«Je leur ai fait part de mes critères et ils ont trouvé un véhicule qui me convenait», explique M. Boily. Muze s’est occupée de faire transporter la Volt jusqu’au Québec, de remplir la paperasse et de faire les modifications nécessaires à son homologation canadienne. Coût total pour André Boily: 22 000$ CAD, taxes incluses. «Une Volt 2015 avec 40 000 kilomètres, au Québec, tu n’en trouveras pas en bas de 24 000$», assure-t-il.

 

Une question d’offre

Pascal Gosset, Président et Directeur général de Muze, confirme que le prix d’un véhicule électrique usagé est souvent inférieur aux États-Unis qu’au Québec, même avec le taux de change actuel.

«C’est une question d’offre, tout simplement, explique-t-il. Les voitures électriques d’occasion sont très rares au Québec.» Aux États-Unis, grâce à une flotte plus nombreuse de véhicules, M. Gosset est capable de trouver des véhicules plus abordables.

La paperasse à régler ne vient pas sans tracas, mais après avoir fait importer des dizaines de véhicules, M. Gosset connaît désormais le processus comme le fond de sa poche. Reste que selon lui, les restrictions concernant l’importation d’une voiture américaine au Canada demeurent plutôt sévères. «Surtout pour avoir droit à la subvention du gouvernement du Québec.»

 

Une aide financière intéressante

La subvention en question, c’est une aide financière de 4000$ que Québec accorde aux personnes qui achètent un véhicule électrique d’occasion des années 2014 ou 2015 n’ayant jamais été immatriculé au Québec.

En place depuis avril dernier, cette subvention s’ajoute à une panoplie de mesures incitatives visant à regrouper 100 000 véhicules électriques sur les routes de la province d’ici 2020.

Si l’aide financière à l’achat d’un véhicule écoénergétique neuf s’étend aussi aux modèles hybrides et hybrides rechargeables, la subvention de 4000$ accordée pour les véhicules d’occasion est réservée aux modèles entièrement électriques. La Chevrolet Volt d’André Boily, par exemple, ne se qualifie pas puisqu’elle est munie d’un moteur à essence servant de génératrice au moteur électrique.

En plus de cette restriction, l’aide financière accordée par le gouvernement vient avec une panoplie de conditions. Le véhicule visé doit notamment:

- Être obligatoirement acheté ou loué auprès d’un concessionnaire automobile
- Être immatriculé pour une première fois au Québec lors de la transaction
- Être vendu avec une garantie prolongée d’au moins 3 ans ou 40 000 km

Qu’à cela ne tienne, cette aide financière donne assurément envie à certains consommateurs de se tourner vers des véhicules électriques provenant d’ailleurs, croit Pascal Gosset. En date du 31 décembre dernier, toutefois, seulement 319 Québécois s’en étaient prévalus.

«Le projet se termine théoriquement le 31 mars prochain, mais on espère qu’il sera reconduit», souligne M. Gosset. Si c’est le cas, une inclusion des modèles hybrides rechargeables serait la bienvenue.

Pour le moment, voici la liste des modèles éligibles à la subvention pour véhicules d’occasion:

BMW i3
Chevrolet Spark EV
Ford Focus électrique
Kia Soul EV
Mitsubishi i-MiEV
Nissan Leaf
Smart Fortwo électrique
Tesla Model S (crédit de 1500$ sur certains modèles dont la valeur à neuf est inférieure à 125 000$)

2015 Chevrolet Volt
Nissan Leaf

Nissan

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs