Il s'insurge sur les réseaux sociaux contre une contravention absurde

Alors qu’il se rendait sur son lieu de travail au volant de sa Toyota Corolla, Nicolas Bertrand s’est vu remettre un constat d’infraction pour une raison qui lui paraissait absurde.

La police lui remet une contravention parce que sa plaque d’imma

Facebook - Nicolas Bertrand

Alors qu’il se rendait sur son lieu de travail au volant de sa Toyota Corolla, Nicolas Bertrand s’est vu remettre un constat d’infraction pour une raison qui lui paraissait absurde. 

En effet, deux policiers de la Ville de Terrebonne l’ont intercepté parce que sa plaque d’immatriculation était trop sale.

Ils lui ont remis une contravention de 63 $ et lui ont demandé de nettoyer sa plaque avec de la neige avant de repartir.

Outré par cette situation et jugeant qu'il s'agissait d'un cas flagrant de profilage, M. Bertrand a filmé la scène du début à la fin. Vingt-quatre heures après qu'il eut publié la vidéo sur son profil Facebook, celle-ci comptait déjà 300 000 visionnements.

Rappelons que l’article 33 du Code de la sécurité routière stipule qu'un «agent de la paix peut exiger du conducteur d’un véhicule routier le nettoyage de la plaque d’immatriculation de ce véhicule, lorsque l’état de saleté de cette plaque en rend la lecture difficile. Le conducteur doit se conformer à cette exigence.»

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs