Mini Countryman Cooper S E All4: Séduisant, mais pas électrisant

Depuis peu, Mini propose un petit utilitaire animé par un groupe motopropulseur hybride rechargeable: le Countryman Cooper S E All4.

Mini Countryman Cooper S E All4 2018

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

7/10

Forces et faiblesses:

  • Format compact avec 4RM
  • Véhicule qui sort de l’ordinaire
  • Agréable à conduire
  • Autonomie électrique limitée
  • Prix élevé
  • Coffre peu volumineux

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 6/10

  • Apparence: 9/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Comportement: 9/10

  • Performance: 7/10

  • Rangement: 7/10

Depuis peu, la marque Mini propose un petit utilitaire animé par un groupe motopropulseur hybride rechargeable : le Countryman Cooper S E All4. Le principe est attrayant, mais une autonomie trop limitée gâche la recette.

En faisant renaître la marque Mini, en 2001, BMW s’est tout d’abord affairé à remettre au goût du jour la petite auto mythique lancée par les constructeurs britanniques Austin et Morris, en 1959. Mais déjà en ce début de 21e siècle, le marché avait fait un virage important du côté des véhicules utilitaires.

L’arrivée du Countryman au sein de sa gamme, en 2016, a permis à Mini d’amorcer un léger réalignement pour suivre cette tendance du marché, qui continue de s’accentuer. Mais parallèlement à la croissance phénoménale du créneau des VUS, un autre changement, plus récent celui-là, est apparu : l’électrification des véhicules. Là encore, c’est avec le Countryman qui Mini fait ses premiers pas dans un autre créneau destiné, lui aussi, à prendre de l’ampleur.

Un modèle peu connu

Le Mini Countryman Cooper S E All4 est donc le premier véhicule électrifié de série de la marque. Doté d’un groupe motopropulseur hybride rechargeable, il a fait ses débuts au Canada en mai 2017, mais dans la plus grande discrétion. Si bien, qu’en dix mois, les concessionnaires Mini du Canada n’en avaient pas encore vendu 75 ! À côté des quelque 2 500 Countryman qui ont trouvé preneurs au pays depuis son lancement, les ventes parcimonieuses du modèle hybride en font un modèle d’exception. Si vous en voyez un, jetez-y un coup d’oeil, car ça en vaut la peine.

Après tout, il n’est pas si mini, ce Mini ! Cet utilitaire est le modèle le plus volumineux de la gamme. Construit aux Pays-Bas par VDL NedCar, un sous-traitant de BMW, le Countryman vise les acheteurs d’Audi Q3, de BMW X1 et de Mercedes-Benz GLA. Une clientèle qui sera rapidement exposée à plusieurs nouveaux véhicules qui s’ajoutent à cette catégorie, à commencer par le Lexus UX et le Volvo XC40. On parle donc d’utilitaires compacts gros comme un Buick Encore, mais auréolés par la réputation des grandes marques européennes et asiatiques.

Avec l’arrivée du modèle hybride rechargeable, la gamme du Countryman compte maintenant quatre modèles : le Cooper d’entrée de gamme, le Cooper S un peu plus luxueux, le John Cooper Works (JCW) au tempérament sportif et le Cooper S E — E pour électrique.

Cet hybride dont nous avons fait l’essai se reconnaît à ses écussons circulaires arborant un E stylisé sur fond jaune. On les retrouve sur le hayon et sur les ailes avant. Là, ils occupent un espace servant à des ouïes décoratives sur les autres modèles. Du côté conducteur, cet écusson est posé sur un clapet masquant le connecteur du chargeur de la batterie, un attribut qui distingue ce Countryman hybride tout comme ses deux moteurs.

Le premier est le tricylindre à turbocompresseur à essence TwinPower de 1,5 L servant au Countryman d’entrée de gamme. Ce moteur de 134 ch produit ses 162 lb-pi de couple sur une large bande de régimes, qui s’étend de 1 250 à 4 300 tr/min. Il est jumelé à une boîte de vitesses automatique Steptronic à six rapports de l’équipementier Aisin, qui transmet son couple aux roues avant. Il s’agit d’une variante de la boîte automatique optionnelle du Countryman de base, à laquelle on a donné un rapport final plus court.

La deuxième source d’énergie est un moteur électrique eDrive logé sous le plancher du compartiment à bagages. Construit selon le principe d’un moteur hybride synchrone, ce moteur ajoute 65 kW (87 ch) à la puissance du 3-cylindres. Il transmet son couple aux roues arrière par le biais d’un réducteur à entrée à deux niveaux et génère 122 lb-pi couple dès qu’il est sollicité.

Par ailleurs, la batterie au lithium-ion de 7,6 kWh, qui alimente ce moteur électrique, se trouve sous la banquette arrière, devant lui. Dans les meilleures conditions, elle permet au Countryman de parcourir jusqu’à 19 km en mode électrique pur. Pas plus. On est loin des 40 km promis par Toyota pour sa Prius Prime et les 85 km d’une Chevrolet Volt. Néanmoins, il est possible de recharger cette batterie en 3 heures et 15 minutes à l’aide d’une borne de recharge à 240 v, lorsque sa charge a atteint le seuil minimum.

Puissance élevée, mais relative

En somme, on retire de ce duo une puissance nette de 221 ch, qui permet à cet hybride rechargeable d’accélérer de 0 à 100 km/h en un 6,8 s honorable. Avec un 4-cylindres turbo de 2,0 L développant 192 ch (presque 30 ch de moins), le Countryman Cooper S à boîte automatique a besoin de 7,2 s pour en faire autant.

Mais c’est le Countryman le plus lourd de la gamme, et par un peu plus d’une centaine de kilos comparativement à un Cooper S. Ses 1 791 kg expliquent cette accélération peu reluisante. Son coffre est également légèrement moins spacieux que celui des autres modèles, ce qui est logique puisqu’il recèle le moteur électrique sous son plancher. Ce volume, qui varie de 360 à 1 250 L selon l’usage fait des places arrière, n’est pas trop distant de celui des autres Countryman (450-1 390 L). Mais dans un cas comme dans l’autre, le coffre de cet utilitaire s’avère moins logeable que celui du champion en la matière de ce créneau, le BMW X1 (505-1 500 L), un véhicule qui partage d’ailleurs la plateforme du Countryman !

En combinant l’action de ces deux moteurs, le constructeur évoque une consommation moyenne de 7,1 L/100 km. Mais lors de notre essai, nous avons obtenu 8,3 L/100 km, une cote moyenne qui rappelle le Countryman ordinaire, qui fait 9,1 L/100 km en n’utilisant que le 3-cylindres turbo.

En somme, une vingtaine de kilomètres de propulsion électrique, ça convient peut-être pour un aller-retour au marché d’alimentation. Mais pour un trajet de la banlieue au centre-ville, c’est insuffisant. Une autonomie pareille n’impressionne personne. Encore moins lorsqu’on remarque les 10 000 $ qui séparent le prix du Countryman Cooper S de celui de l’hybride.

En revanche, la silhouette aguichante du Countryman, son intérieur d’allure hors norme qui charme tout le monde, les places avant et arrière spacieuses et confortables, et, surtout, le comportement routier sûr et prévisible qui rend ce véhicule compact si amusant à conduire, voilà ce qui plaît. Alors, à mon avis, pour à peu près le même prix, j’opterais sans hésiter pour un Countryman JCW. Avec son vif moteur 2,0 L de 231 ch et sa boîte automatique à 8 rapports bien étagée, ce modèle-là représente tellement mieux l’essence de la marque Mini!

 

FICHE TECHNIQUE


• Prix de base — 29 290 $ (Cooper); 32 290 $ (Cooper S); 38 890 $ (John Cooper Works); 43 490 $ (Cooper S E).

• Rabais du gouvernement du Québec — 4 000 $ à l’achat; de 1 000 $ à 4 000 $ à la location selon la durée du contrat.

• Transport et préparation — 2 245 $

• Groupe motopropulseur (Cooper S E PHEV) — L3 DACT, 1,5 L, 134 ch à 4 400 tr/min, 162 lb-pi à 1 250-4 300 tr/min; moteur électrique de 65 kW; batterie Li-Ion de 7,6 kWh; puissance nette de 221 ch. Boîte de vitesses automatique à 6 rapports. Transmission intégrale.

• Particularités — Suspension indépendante aux quatre roues. Freins à disque aux quatre roues. Antiblocage de série. Pneus : 225/55R17.

• Cotes — Empattement : 2 670 mm; longueur : 4 299 mm; largeur : 1 822 mm; hauteur : 1 559 mm. Poids : 1 791 kg. Volume du réservoir : 36 litres. Volume du coffre : 360-1 250 L. Consommation moyenne (essai; PHEV) : 8,3 L/100 km.

• Concurrence —
Audi Q3
BMW X1
BMW X2
Buick Encore
Infiniti QX30
Jaguar E-Pace
Lexus UX
Mercedes-Benz GLA
Volvo XC40
 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs