Les familiales existent encore et celle-ci nous a fait craquer

Pour une durée d’une semaine, je me suis retrouvé au volant d’une Volkswagen Golf Alltrack. Voici ce qui m’a plus de cette voiture et ce que j’ai moins aimé.

Volkswagen Golf Alltrack 2018

Depuis quelques années, les brochures automobiles sont tapissées mur à mur de véhicules utilitaires sport (VUS). Ces derniers remplacent principalement les minifourgonnettes et les familiales. Les bons vieux stations wagons, comme on disait à l’époque.

Heureusement, certains constructeurs continuent d’offrir des familiales pour plaire aux puristes, et c’est le cas de Volkswagen.

Pour une durée d’une semaine, je me suis retrouvé au volant d’une Volkswagen Golf Alltrack. Voici ce qui m’a plus de cette voiture et ce que j’ai moins aimé.

Ce qui m’a plu

Son hayon
Comme toute familiale digne de ce nom, la Golf Alltrack est munie d’un hayon. Son coffre peut charger jusqu’à 861 L, ce qui dépasse largement l’offre des VUS sous-compacts et qui concurrence très solidement les VUS compacts. À titre de comparaison, le Mazda CX-5 loge jusqu’à 875 L avec la banquette arrière relevée. 

La transmission DSG
La Golf Alltrack peut être munie d’une transmission manuelle à six rapports ou d’une automatique en comptant tout autant. Évidemment, mon cœur de passionné penche vers la manuelle, mais réalistement, pour celui qui est coincé quotidiennement dans le trafic, l’automatique accomplit le travail de manière exceptionnelle. Il faut dire qu’il ne s’agit pas d’une boîte automatique ordinaire. Appelée DSG, elle a l’avantage d’avoir le système à double embrayage qui assure les changements, et ce, de manière on ne peut plus efficace. 

Son système 4Motion
Comme on l’avait mentionné à notre retour de l’événement 4Motion de Volkswagen au cours duquel nous avions pu mettre à l’épreuve le rouage à quatre roues motrices de ce constructeur, ce système s’avère remarquable. Sur la glace ou la neige, jamais on ne le sent hésiter.

Contrairement au système de Subaru, les quatre roues motrices ne sont pas actionnées en permanence. Or, dès le moindre glissement, il s’active afin d’optimiser la traction. 

Une caméra de recul toujours propre
Les petits détails, ça compte. La caméra de recul de la Golf Alltrack est une des rares de l’industrie à pouvoir se vanter de presque toujours être propre. Et Dieu sait qu’au Québec, ça se salit vite. En effet, elle est cachée derrière le logo apposé sur le hayon. Ainsi, dès que le reculons est embrayé, le logo se soulève afin de permettre à la caméra de faire son travail.

Les autres constructeurs auraient tout avantage à prendre des notes... 

Un style intéressant
La beauté d’un véhicule est on ne peut plus subjective. Chez Volkswagen, autant le nouveau Tiguan me laisse froid, autant la Golf Alltrack me fait fondre. Ses miroirs gris métallisé comme auxquels ont droit les Audi de la gamme S, ses élégantes jantes de 18 pouces et ses bas de caisse lui confèrent une allure costaude. 

 

Ce que j’ai moins aimé

Pourquoi pas une version 2,0 T?
Entendons-nous, le moteur à quatre cylindres de 1,8 L turbocompressé est tout sauf un mauvais moteur. Avec ses 170 chevaux-vapeur, il ne lui manque qu’un peu de souffle supplémentaire pour atteindre le septième ciel. On est d’avis que le quatre cylindres de 2,0 L turbocompressé de la Golf GTI, qui développe 210 chevaux-vapeur,  ne ferait qu’accroître le plaisir ressenti au volant de l’Alltrack.

Cela dit, on s’imagine bien que les passionnés de voitures représentent une petite pointe de la tarte des ventes des constructeurs. Mais avec sa GTI, sa R et l’ancienne GLI, Volkswagen a habitué cette fraction de la clientèle à ses douces folies. 

Son prix
La Golf Alltrack a de nombreuses qualités, mais elle a aussi un défaut majeur: son prix.

Avec un prix de base de 34 345$, elle est loin d’être accessible pour toutes les bourses. Or, Volkswagen propose elle-même une alternative qui s’avère économiquement plus intéressante, mais dont le constructeur fait peu la promotion: la Golf SportWagen 4 Motion.

Essentiellement, il s’agit d’une Golf familiale munie du système 4Motion, sans toutefois le flafla et l’équipement de l’Alltrack. Elle est donc, certes, moins tape-à-l’œil, mais à 25 695 $, elle est bien moins dispendieuse. 

À lire aussi: Non, les Buick ne sont plus celles de vos grands-parents

Volkswagen Golf Alltrack 2018

Volkswagen

Volkswagen Golf Alltrack 2018

Volkswagen

Volkswagen Golf Alltrack 2018

Volkswagen

Volkswagen Golf Alltrack 2018

Volkswagen

Volkswagen Golf Alltrack 2018

Volkswagen

Volkswagen Golf Alltrack 2018

Volkswagen

Volkswagen Golf Alltrack 2018

Volkswagen

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs