Le programme Roulez électrique, ça mange quoi en hiver?

D’ici 2020, le gouvernement provincial a l’objectif de voir 100 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables immatriculés. Et pour y arriver, le programme Roulez électrique jouera un rôle primordial

Véhicule électrique

Tomasz Zajda - stock.adobe.com

D’ici 2020, le gouvernement provincial a l’objectif de voir 100 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables immatriculés. Et pour y arriver, le programme Roulez électrique jouera un rôle primordial

Le programme Roulez électrique fait partie du Plan d’action en électrification des transports du Québec.

En gros, il s’agit d’une série d’incitatifs visant à encourager les Québécois à emprunter le virage vert. Il s’applique pour l’achat et la location d’un véhicule électrique neuf et il en est de même pour les bornes de recharge. Un projet pilote de subvention pour l’achat d’un véhicule électrique d’occasion est également en place.

Achat ou location d’un véhicule électrique ou hybride

Au Québec, la subvention maximale pouvant être accordée dans le cadre de l’acht d’une voiu est de 8000$. Ce montant est soustrait du prix du véhicule une fois que les frais de transport et préparation ainsi que les taxes ont été ajoutés à la facture. Si le prix de détail suggéré par le fabricant (PDSF) est inférieur à 75 000 $, le montant accordé est de 8000$. Dans le cas où le PDSF de situe entre 75 000 et 125 000 $, la prime est limitée à 3000$. Les subventions sont réparties de la même manière pour les véhicules à pile à combustible (véhicules à hydrogène).

Dans le cas d’une location, le rabais est généralement de 2000$ pour une location de 12 à 23 mois, de 4000$ de 24 à 35 mois, de 6000$ de 36 à 47 mois et de 8000$ pour 48 mois et plus.

Pour un véhicule hybride rechargeable dont le PDSF est inférieur à 75 000$, le montant du rabais varie selon la capacité de la batterie électrique. Il peut être de 500, 4000 ou 8000$.

Une subvention de 500$ était offerte pour les véhicules hybrides des années-modèles 2017 et moins. Le programme ne propose aucune prime pour l’année-modèle 2018.

Pour connaître l’ensemble des véhicules admissibles au programme de subventions Roulez électrique, cliquez ici.

Tout ceci s’applique aux particuliers. Or, un volet du programme s’adresse aussi aux entreprises, aux municipalités et aux organismes. 

À lire aussi: Voitures électriques: le gros avantage dont on ne parle pas assez

Projet pilote pour véhicules d’occasion

Bonne nouvelle, ce programme a été reconduit jusqu’au 31 mars 2019. Il vise à rapatrier au Québec des véhicules électriques qui ont été vendus ailleurs au pays ou aux États-Unis. Certaines conditions s’appliquent entre autres : le véhicule doit être âgé de trois ou quatre ans, être acheté d’un concessionnaire auto du Québec et ne jamais avoir été immatriculé au Québec dans le passé

Ce montant ne s’applique que pour les modèles suivants : BMW i3, Chevrolet Spark EV, Ford Focus électrique, Kia Soul EV, Mitsubishi i-MiEV, Nissan Leaf, Smart fortwo electric drive et Tesla Model S (60 kWh ou 85 kWh). 

En date du 28 février 2018, 400 subventions de cette nature ont été accordées. Un maximum de 1000 subventions sera octroyé.

Borne de recharge

Pour l’achat d’une borne de recharge, le programme Roulez électrique prévoit un soutien financier qui s’élève jusqu’à 600$. Ce montant comprend 350$ pour l’achat de la borne elle-même et 250$ pour son installation. Afin d’être admissible, la borne doit être neuve, alimentée à une tension de 240 volts, être reconnue par un organisme et être installée par un professionnel.

À lire aussi: Toutes les voitures électriques en vente au Québec

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs