Fred Mercier

Volkswagen Jetta 2019: oubliez le retour aux sources

On a tous une histoire qui implique une Volkswagen Jetta.

Volkswagen Jetta 2019

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

7/10

Forces et faiblesses:

  • Faible consommation d’essence
  • Beaucoup d’espace à l’intérieur
  • Équipement exhaustif
  • Fiabilité incertaine
  • Finition bâclée dans le coffre
  • Prix de base élevé

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 8/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 7/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 7/10

  • Comportement: 7/10

  • Performance: 8/10

  • Rangement: 8/10

On a tous une histoire qui implique une Volkswagen Jetta.

Le modèle a connu tant de succès au Québec qu’il fait désormais partie de nos vies à sa façon. Sauf qu’avec les années, la Jetta s’est peu à peu aseptisée et semble avoir perdu de vue des origines germaniques.

En la renouvelant pour l’année-modèle 2019, Volkswagen présente une septième génération de son iconique berline depuis ses débuts en 1979. Réussira-t-elle à retrouver son charme d’antan?

 

Une compacte pas si compacte

D’un tout petit gabarit au début des années 80, la Jetta est devenue une berline imposante, pensée et conçue pour les automobilistes nord-américains. Son assemblage se fait d’ailleurs en sol mexicain, bien loin des Autobahns allemandes.

Oui, elle a grossi, la Jetta. Si bien qu’elle est maintenant la voiture la plus longue de sa catégorie. Rendu là, on peut à peine parler d’une compacte. Elle n’a rien d’un poids plume non plus. Avec la transmission automatique offerte en option, elle fait osciller la balance à plus de 3000 livres.

Heureusement, ce gros gabarit a peu d’impact sur la tenue de route de la Jetta. Volkswagen a fait du plaisir de conduire sa marque de commerce depuis longtemps et la Jetta fait honneur à cette réputation. La direction est précise, mais la suspension s’est avérée quelque peu mollasse par moments. Faut dire que pour cette nouvelle génération, on a abandonné la suspension indépendante à l’arrière pour retourner vers une configuration à poutre de torsion.

 

La Jetta profite de son gros gabarit pour proposer un confort au-dessus de la moyenne dans la catégorie des compactes. De l’espace, on n’en manque pas. Même constat dans la valise avec 399 litres de rangement disponibles. Seul hic, les charnières du coffre, ridiculement imposantes, sont à découvert et peuvent empêcher sa fermeture si un objet a le malheur d’être mal positionné. Voilà un bel exemple de finition bâclée qui donne des arguments à ceux qui reprochent à Volkswagen de construire ses voitures au Mexique.

 

Heureusement, la finition générale du véhicule n’a rien de déplorable. Au contraire, c’est plutôt bien réussi dans l’ensemble. Avec un tableau de bord incliné vers la gauche, l’habitacle a été pensé autour du siège conducteur.

 

Derrière le volant, le fameux «cockpit digital» de Volkswagen, un écran de 10,25 pouces qui remplace les cadrans traditionnels, est proposé en option.

 

Au centre de la console, un écran tactile de 6,5 pouces est offert de série et est compatible avec AndroidAuto et Apple CarPlay. Un écran plus imposant de 8 pouces est aussi disponible en option.

Petit moteur va loin

Sous le capot, le même moteur à quatre cylindres de 1,4 litre qui équipait déjà la Jetta de génération précédente demeure en poste. Il s’agit d’ailleurs de la seule mécanique proposée avec ce nouveau modèle. Ses 147 chevaux peuvent paraître un peu justes, mais sur le terrain, ce sont surtout les 184 livres-pied de couple qui comptent.

La puissance est nettement suffisante et est bien gérée par une nouvelle transmission automatique à huit rapports qui s’est avérée irréprochable durant notre essai. Une boîte manuelle à six vitesses et aussi offerte sur toutes les versions. Volkswagen promet une consommation de carburant limitée à 7 L/100 km, ce qui fait de la Jetta l’un des leaders de sa catégorie en la matière.

 

Une version GLI plus puissante devrait intégrer la famille de la nouvelle Jetta d’ici la fin de l’année. On risque alors de voir apparaître le même moteur turbo de 2,0 litres qui propulse la Golf GTI.

En attendant, Volks propose une mince consolation aux amateurs de performance: la R-Line. Utilisant la même mécanique de 1,4 litre, la variante R-Line est équipée de roues de 17 pouces, d’une suspension raffermie et rabaissée de 15 millimètres ainsi que quelques distinctions esthétiques.

Une offre d’achat simplifiée

Pour faciliter la vie de ses clients (et de ses concessionnaires), Volks a limité la mise en marché de la nouvelle Jetta à trois versions: Comfortline, Highline et Execline. La R-Line, elle, est présentée comme un ajout à la variante Highline.

La Comfortline, la plus abordable des trois, est offerte à partir de 20 995$. Pour une version à transmission automatique, il faut débourser au minimum 22 395$. Le prix de base est étonnamment supérieur à celui d’une Honda Civic ou d’une Hyundai Elantra, deux grandes pointures de cette catégorie.

Volks se défend en soulignant que la Jetta 2019, même dans sa version d’entrée de gamme, est notamment équipée de roues en alliage de 16 pouces, de phares au DEL et de sièges chauffants.

Reste que pour réellement reprendre sa place dans le cœur des québécois, il faudra jouer du coude plus que ça. Volks avait une occasion en or de redonner à la Jetta son caractère typiquement allemand, dissipé au fil des ans. Au lieu de ça, on nous présente un modèle aux influences nettement américaines qui n’a plus d’européen que son logo.

 

Fiche technique
Nom: Volkswagen Jetta 2019
Prix de base: 20 995$
Version à l’essai: Highline
Prix du modèle à l’essai: 25 495$
Configuration : Véhicule à roues motrices avant avec motorisation à l’avant
Moteur: Quatre cylindres turbocompressé de 1,4 litre
Puissance/couple: 147 ch/ 184 lb-pi
Transmission: Manuelle à six rapports ou automatique à huit rapports
Consommation d’essence annoncée: 7,9 L/100 km (ville) / 5,9 L/100 km (route)
Consommation d’essence observée: 7,2 L/100 km
Garantie de base: 4 ans/80 000 km
Concurrence: Honda Civic, Toyota Corolla, Hyundai Elantra, Mazda3, Nissan Sentra, Chevrolet Cruze

Volkswagen Jetta 2019

Frédéric Mercier

Volkswagen Jetta 2019

Volkswagen

Volkswagen Jetta 2019

Frédéric Mercier

Volkswagen Jetta 2019

Frédéric Mercier

Volkswagen Jetta 2019

Frédéric Mercier

Volkswagen Jetta 2019

Frédéric Mercier

Volkswagen Jetta 2019

Frédéric Mercier

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs