Fred Mercier

12 ans après l’avoir perdu, un homme part à la recherche de son Westfalia

Un résident du Texas tente de retrouver un vieux bus Volkswagen qu’il a laissé malgré lui en Colombie-Britannique, il y a 12 ans.

Volkswagen Bus

Volkswagen

Un résident du Texas tente de retrouver un vieux bus Volkswagen qu’il a laissé malgré lui en Colombie-Britannique, il y a 12 ans.

Selon les informations recueillies par CBC News, August Budde, accompagné d’un ami, a quitté l’Alaska pour rejoindre sa mère au Texas en 2006. Pour s’y rendre, il a pris la route à bord d’un Volkswagen Bus 1974 converti en campeur par Westfalia.

 

À lire aussi: Oui, Volkswagen existe encore

À lire aussi: Un vieux bus Volkswagen vendu pour plus de 250 000$

 

«À Prince George, en Colombie-Britannique, le vieux bus s’est mis à éprouver quelques problèmes mécaniques. «Le moteur a commencé à arrêter constamment. Il roulait pendant une minute et s’arrêtait», explique August Budde dans une entrevue accordée la radio.

 

 

Ne possédant pas l’argent nécessaire pour faire réparer le véhicule, Budde et son ami se sont rendus dans un café de Prince George pour évaluer leurs options. Durant leur conversation, une fille a entendu leur conversation et leur a expliqué que son grand-père était mécanicien et qu’il pourrait peut-être les aider.

«On a amené [le bus] à sa maison, on l’a stationné dans une grange et nous avons rencontré sa famille, qui nous ont offert de rester dormir pour la nuit avant d’aller à la station Greyhound en matinée», poursuit Budde.

En quittant Prince George, les deux voyageurs ont noté les coordonnées de leur hôte et lui ont dit qu’ils allaient lui faire signe dès que possible pour trouver un moyen de rapatrier le vieux Volks aux États-Unis. 

Comme un malheur ne vient jamais seul, l’ami d’August Budde a égaré le sac à dos qui contenait les informations de la fille de Prince George, de même que leurs passeports. Malgré toutes ces péripéties, les deux acolytes ont finalement réussi à atteindre le Texas.

Incapable de se rappeler du nom de famille de la personne à qui il avait laissé son vieux Volks, le propriétaire a fait quelques recherches sur Internet, en vain. Il y a trois ans, il a  même tenté d’embaucher un détective privé pour retrouver son véhicule, en vain aussi.

S’il réussit finalement à retrouver le bus, August Budde ne s’attend pas nécessairement à en reprendre possession. «Si elle s’en est bien occupé durant 12 ans, je ne me sens pas en droit de le lui réclamer», estime-t-il, ajoutant du même souffle qu’il serait heureux de finalement le retrouver.
 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs