Fred Mercier

CAA-Québec part à la recherche des pires routes de la province

La saison des nids-de-poule est bel et bien entamée! Et pour une quatrième année, CAA-Québec part à la recherche des routes les plus mal en point de la province.

Pire route

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

La saison des nids-de-poule est bel et bien entamée! Et pour une quatrième année, CAA-Québec part à la recherche des routes les plus mal en point de la province.

 

À lire aussi: CAA-Québec s'attauqe au cannabis au volant

À lire aussi: Les pneus d'hiver en été, c'est non

 

Jusqu'au 25 mai prochain, les internautes sont appelés à voter pour ce qu’ils considèrent être la pire route en se rendant sur un site créé par CAA-Québec.

Une fois les résultats compilés, l’organisme à but non lucratif publiera le palmarès des 10 routes ayant reçu le plus de votes et entrera en contact avec les responsables de chacune d’elles afin de les en aviser.

L’année dernière, c’est le Chemin Kilmar, à Grenville-sur-la-Rouge, qui a reçu le triste titre de pire route de la province.

Des nids-de-poule qui coûtent cher

Selon les documents du dernier budget du gouvernement québécois, il faudrait investir une prodigieuse somme de 14,7 G$ pour remettre les routes principales du Québec dans un état acceptable. 

L’état des routes a aussi un impact financier direct sur les automobilistes de la province. Pas moins de 30% d’entre eux affirment avoir dû effectuer des réparations sur leur véhicule après avoir roulé dans un nid-de-poule au cours des 5 dernières années.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs