Fred Mercier

Patrick Carpentier a modifié une New Beetle, et pas rien qu’un peu

Patrick Carpentier passe moins de temps qu’avant sur les circuits de course, mais n’allez pas croire que sa passion pour l’automobile s’est envolée pour autant!

Volkswagen New Beetle de Patrick Carpentier

Patrick Carpentier passe moins de temps qu’avant sur les circuits de course, mais n’allez pas croire que sa passion pour l’automobile s’est envolée pour autant!

Au Salon Auto Sport de Québec, en fin de semaine dernière, le célèbre pilote québécois a présenté le résultat de son dernier projet: une Volkswagen New Beetle radicalement modifiée!

 

À lire aussi: Alex Tagliani devient le cauchemar des livreurs de St-Hubert

À lire aussi: L'art de transformer des Camaro en Trans Am

 

Ironiquement, la construction de ce bolide a pris naissance alors que le Carpentier cherchait un véhicule pour sa fille. «J’ai acheté une New Beetle rouge à Joliette, et j’ai réalisé à quel point ce sont de petites voitures amusantes à conduire», explique-t-il.

De fil en aiguille, ce qui devait devenir la première voiture de sa fille s’est plutôt transformé en projet d’envergure. «Toute ma vie, j’ai voulu prendre une auto et la refaire au complet», relate Carpentier. Après près de deux ans de travail acharné, il peut finalement clamer mission accomplie. Mais pour en arriver là, il a dû bucher fort.

 

Carpentier a commencé par acheter une deuxième New Beetle, une GLX à moteur turbo trouvée sur AutoHebdo. C’est ce véhicule qui a servi de base pour la mise en œuvre de ce projet. «Elle avait déjà des vitres teintées, des sièges en cuir et des belles roues avec des pneus neufs», énumère le pilote, qui se rappelle avoir payé seulement 1200$ pour ce véhicule.

Une fois les deux New Beetle en main, le travail pouvait commencer.

Mis à part le moteur, qu’il a fait reconstruire par des professionnels, Carpentier s’est fait un honneur de tout faire lui-même dans son garage de Sainte-Mélanie, dans la région de Lanaudière. Transmission, différentiel, tout y est passé. Tant qu’à y être, il a même poussé l’audace jusqu’à installer un système de son à 13 haut-parleurs de 1250 watts!

 

«J’ai même essayé de faire la peinture, mais ça n’a pas trop fonctionné et je l’ai finalement refaite faire par quelqu’un d’autre», lance-t-il en riant.

Après des heures incalculables de travail, Patrick Carpentier peut finalement nous dévoiler le fruit de ses efforts. «Il reste encore quelques petites affaires à fignoler, mais c’est pas mal fini», lance-t-il fièrement.

Le moteur de sa petite Volkswagen, maintenant équipé d’un gigantesque turbocompresseur Garrett, développe une puissance de 300 chevaux!

 

Carpentier estime que le projet lui a coûté entre 50 000 et 60 000$. «Quand tu prévois un budget pour un projet comme celui-là, double le montant et c’est pas mal ça que ça va te coûter au final», s’exclame-t-il, assurant que c’était la première et la dernière fois qu’il s’embarquait dans un tel projet.

Maintenant que tout ça est derrière lui, Carpentier espère s’amuser un peu sur la piste avec son nouveau bolide, mais il a aussi quelques projets de voyage en tête. La mythique Route 66 et la «Tail of the Dragon», en Caroline du Nord, sont au sommet de sa liste.

Volkswagen New Beetle de Patrick Carpentier

Courtoisie

Volkswagen New Beetle de Patrick Carpentier

Courtoisie

Volkswagen New Beetle de Patrick Carpentier

Courtoisie

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs