Prix de l'essence: des Québécois misent sur les pompes américaines

Les bonds incessants du prix de l'essence à la pompe, qui a atteint 1,47 $ mardi à Montréal, n'affectent guère certains Québécois qui habitent près de la frontière canado-américaine.

Essence

photo d'archives

DERBY LINE, Vermont – Les bonds incessants du prix de l'essence à la pompe, qui a atteint 1,47 $ mardi à Montréal, n'affectent guère certains Québécois qui habitent près de la frontière canado-américaine.

Comme bien d'autres automobilistes, Serge Pomerleau, un citoyen de Magog, traverse la frontière chaque semaine pour aller faire le plein dans le petit village de Derby Line, dans le Vermont.

«C'est beaucoup trop cher au Québec! Je viens ici depuis 20 ans et je sauve beaucoup d'argent», a exprimé M. Pomerleau lorsque croisé à la station-service de Derby Line par TVA Nouvelles, mercredi.

Le prix de l'essence tournait autour de 1,35 $ mercredi à Sherbrooke et avoisinait les 1,24 $ à Stanstead, qui se trouve à la frontière directement face à Derby Line.

Ces prix sont peut-être moins élevés que dans la métropole, mais ils ne parviennent pas à compétitionner face aux 2,89 $ US demandés par gallon à Derby Line. Autrement dit, l'essence revenait à environ 0,98 $ CAN le litre à Derby Line mercredi.

Malgré qu'il ne compte qu'environ 2000 habitants, le village est approvisionné en essence par une station-service équipée de 12 pompes, signe que les Québécois sont nombreux à aller y faire le plein.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs