AFP

Ford suspend la production du F-150

Le constructeur automobile Ford a annoncé mercredi la suspension temporaire de la production de son pickup F-150, véhicule le plus vendu aux États-Unis, après un incendie chez un équipementier important, provoquant des ruptures d’approvisionnement.

Ford Série F

Photo Courtoisie, Ford

Le constructeur automobile Ford a annoncé mercredi la suspension temporaire de la production de son pickup F-150 après un incendie chez un équipementier important, provoquant des ruptures d’approvisionnement.

L’annonce a été faite lors d’une conférence téléphonique programmée en urgence et va entraîner la fermeture provisoire de la principale usine d’assemblage du F-150 située à Dearborn (Michigan). Ce site emploie 4 000 personnes qui vont se retrouver au chômage technique.

 

À lire aussi: Le Ford F-150 a maintenant un moteur diesel et on l'a mis à l'essai

À lire aussi: La Mustang et le F-150 auront des versions hybrides

 

En début de semaine, ce sont 3 600 salariés de la seconde usine de production du F-150 à Kansas City (Missouri, centre), qui avaient été contraints de rester chez eux.

Ford explique manquer de pièces importantes pour fabriquer le véhicule, suite à une explosion, il y a une semaine, chez son fournisseur Meridian Lightweight Technologies, dont le principal actionnaire depuis 2013 est le groupe chinois Wanfeng Auto Holdings.

Des concessionnaires disposent de stocks.

Le F-150 est le véhicule le plus vendu aux États-Unis et le principal contributeur aux bénéfices de Ford.

La marque à l’ovale bleu en a écoulé près de 900 000 unités l’an dernier au prix de base de 46 700 dollars le véhicule. En avril, ses ventes ont augmenté de 4% sur un an.

Outre le F-150, la production du F-series Super Duty, produit à Louisville (Kentucky) a également été interrompue.

Les productions de General Motors (GM), de Fiat Chrysler et de Mercedes-Benz sont également perturbées par l’explosion chez Meridian Lightweight.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs