Andy St-André

Cohabitation vélos autos: toujours aussi difficile

Près de deux ans après l'entrée en vigueur de nouvelles mesures visant à mieux protéger les cyclistes sur les routes au Québec, la cohabitation entre vélos et autos est toujours aussi ardue.

cyclisme

Photo d'archives

SHERBROOKE – Près de deux ans après l'entrée en vigueur de nouvelles mesures visant à mieux protéger les cyclistes sur les routes au Québec, la cohabitation entre vélos et autos est toujours aussi ardue.

«Quand je pars de chez moi le matin, j'espère toujours rentrer en sécurité», a dit à TVA Nouvelles une cycliste qui circulait sur le chemin Sainte-Catherine à Sherbrooke.

«Il y a souvent des poids lourds qui circulent où je m'exerce et les distances minimales ne sont pas respectées du tout», a précisé un autre amateur de vélo.

Ce que dit la loi

Dans une zone où la limite de vitesse autorisée est de 50 km/h ou moins, les véhicules doivent conserver une distance d'un mètre avec les cyclistes.

Lorsque la vitesse permise sur la route est supérieure à 50 km/h, cette distance minimale que doit respecter l'automobiliste est de 1,5 mètre.

«Dans les zones où la limite de vitesse est de 90 km/h et plus, on voit que c'est dur à cohabiter dans ces endroits-là», a dit Martin Bessette, propriétaire de la boutique Vélomania, à Sherbrooke.

TVA Nouvelles fait le test

Certains cyclistes ont indiqué à TVA Nouvelles avoir remarqué une amélioration du comportement des automobilistes sur les routes de la province, depuis l'instauration des nouvelles règles de sécurité en 2016.

Notre journaliste s'est prêté au jeu en enfourchant un vélo. Bien que la majorité des véhicules aient respecté le corridor de sécurité, d'autres sont passés très près de lui.

Onze cyclistes ont perdu la vie sur les routes du Québec en 2017, comparativement à huit l'année précédente. La Sûreté du Québec est consciente du problème. D'ailleurs, des opérations de sensibilisation auront lieu au cours des prochains jours.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs