28 décès causés par le démarrage sans clé

Une majorité de véhicules sont actuellement dotés d’un bouton pour le démarrage et l’arrêt. Mais ce bouton pourrait s’avérer fort problématique.

Bouton de démarrage et d'arrêt d'un véhicule

fanjianhua - stock.adobe.com

Une majorité de véhicules sont actuellement dotés d’un bouton pour le démarrage et l’arrêt. Mais ce bouton pourrait s’avérer fort problématique.

En effet, on apprend grâce au New York Times, que cette technologie est à l’origine de la mort de vingt-huit individus.

Le journal new-yorkais raconte l’histoire de Fred Schaub et de son Toyota RAV4. Comme il a l’habitude de le faire, cet homme a garé son véhicule utilitaire sport (VUS) dans son garage annexé à sa demeure. Il était persuadé avoir éteint le moteur lorsqu’il est entré dans sa maison. Près d’une trentaine d’heures plus tard, il a été retrouvé sans vie. Il a été confirmé que sa mort a été causée par la trop forte densité du monoxyde de carbone dans l’air.

Rappelons que le monoxyde de carbone est incolore et inodore. 

Si vingt-huit décès ont été recensés, le nombre de blessés demeure inconnu.

La technologie démarrage et de l’arrêt sans clé a été introduite il y a vingt ans par Mercedes-Benz. Elle a par la suite été largement démocratisée et c’est ainsi qu’on la retrouve dans une majorité de véhicule à l’heure actuelle.

Suite à des incidents, certains constructeurs ont réagi. C’est le cas notamment de Ford et de ses véhicules. Ces derniers sont munis d’un système qui éteint automatiquement le moteur dans le cas où la clé n’est plus dans le véhicule depuis trente minutes. 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs