Agence QMI

La CAA propose des solutions pour réduire la congestion routière

L'Association canadienne des automobilistes (CAA) a publié mardi un nouveau rapport, «Des solutions à la congestion», qui propose de multiples pistes pour améliorer la circulation sur les routes et éviter les embouteillages croissants.

Congestion Rive-Nord

Photo Le Journal de Montréal, Martin Chevalier

OTTAWA | L'Association canadienne des automobilistes (CAA) a publié mardi un nouveau rapport, «Des solutions à la congestion», qui propose de multiples pistes pour améliorer la circulation sur les routes et éviter les embouteillages croissants.

«Les pires engorgements au Canada allongent jusqu'à une fois et demie les déplacements et coûtent des centaines de millions de dollars en temps et carburant perdus chaque année, sans parler de l'environnement. La CAA a voulu donner aux décideurs diverses solutions, petites et grandes, à ce problème de congestion», explique dans un communiqué Jeff Walker, gestionnaire stratégique de la CAA.

Une étude publiée en 2017 par la CAA établissait que les pires bouchons au Canada se comparaient en gravité aux engorgements de grandes villes américaines comme New York et Los Angeles. L'étude révélait aussi qu'en plus des pertes de temps et de productivité, 287 millions de litres d'essence étaient gaspillés chaque année, libérant 58 millions de kilogrammes de CO2.

Dans son nouveau rapport, la CAA présente des moyens qui sont employés dans d'autres pays ou en certains endroits du Canada pour désengorger le réseau routier, des moyens qui, reproduits à l'échelle nationale, pourraient apporter des solutions.

Trois grands axes d’intervention sont privilégiés.

On suggère en premier lieu l’optimisation du réseau routier actuel par des mesures simples comme la resynchronisation des feux de circulation, une meilleure gestion des pannes et des collisions, des limites de vitesse variables s'adaptant à la circulation pour mieux la réguler et un contrôle des entrées d'autoroute.

«Le pouvoir de l’information» est ensuite évoqué. On souligne à cet égard que le gouvernement canadien et le Conseil des ministres des Transports devraient jouer un rôle clé pour faire savoir à la population ce que sont les bonnes pratiques.

Enfin, la CAA préconise des «investissements ciblés», notamment dans le covoiturage, le vélopartage et les infrastructures cyclables, des solutions relativement peu coûteuses qui permettent de contrer la congestion urbaine.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs