Toyota Prius c: Citadine avant tout

Pour certaines automobiles, le nom dit tout. C’est le cas de la Toyota Prius c.

Toyota Prius C 2018

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

7/10

Forces et faiblesses:

  • Consommation réduite
  • Sièges avant confortables
  • Mode de frein moteur souple et pratique
  • Niveau sonore élevé du moteur à haut régime
  • Direction trop légère à vitesse d’autoroute
  • Suspension sèche

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 9/10

  • Équipement: 7/10

  • Prix: 6/10

  • Apparence: 8/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 7/10

  • Comportement: 7/10

  • Performance: 7/10

  • Rangement: 7/10

Pour certaines automobiles, le nom dit tout. C’est le cas de la Toyota Prius c. Le «c» de son appellation qui signifie «City» (ville en anglais) annonce clairement sa vocation citadine, milieu où elle performe le mieux.

La sous-compacte Prius c fait partie d’une gamme de voitures hybrides commercialisées par Toyota depuis 1997. Une gamme qui, en Amérique du Nord, comprend également trois compactes : la Prius, modèle phare de la gamme, la Prius Prime, une variante hybride rechargeable, et la Prius V, une familiale au coffre volumineux qui tarde à être modernisée.

Appelée Aqua au Japon, la Prius c a été lancée en 2012. Depuis, elle est demeurée unique sur le marché, car, parmi les voitures de son créneau, dominé par la Hyundai Accent et la Nissan Versa Note, c’est la seule à être dotée d’un groupe motopropulseur hybride.

Sa ressemblance avec la Yaris Hatchback n’est pas fortuite puisque ces deux sous-compactes partagent la même plateforme. Mais, contrairement à cette dernière, le constructeur n’offre pas de versions à 3 ou 4 portes, seulement une 5-portes. Son groupe motopropulseur utilise aussi une variante du moteur de la Yaris Hatchback. Conçu pour passer en une fraction de seconde du cycle Otto au cycle Atkinson et vice versa, ce 4-cylindres atmosphérique de 1,5 L combine son action à celle d’un moteur électrique afin d’optimiser le rendement écoénergétique.

Peu gourmande, comme toutes les Prius

La priorité de la Prius c, en effet, consiste à minimiser la consommation de carburant. Or, de ce point de vue, elle accomplit parfaitement son mandat. Sa cote de consommation moyenne de 5,1 L/100 km est réaliste (nous l’avons frôlée) et fait saliver à juste titre les automobilistes lassés des hausses répétitives du coût de l’essence. Comparativement à une Yaris Hatchback 5p à boîte automatique, cela représente une consommation moyenne de 30 % inférieure. Pas surprenant que la société québécoise d’autopartage Communauto ait incorporé plusieurs Prius c à son parc de véhicules.

En ville, son système hybride surnommé Hybrid Synergy Drive convient parfaitement. Le moteur thermique, qui produit 73 ch, et le moteur électrique (ou moteur de traction) de 45 kW (60 ch) procurent une puissance nette de 99 ch, soit 7 de moins qu’une Yaris Hatchback (106 ch). C’est amplement, surtout dans le trafic de l’heure de pointe.

Il y a toutefois un petit hic. Le moteur de la Yaris Hatchback transmet sa puissance aux roues avant par l’intermédiaire d’une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports ou une automatique qui en a quatre. Quoique peu sophistiquées, ni l’une, ni l’autre ne rendent son moteur aussi bruyant à haut régime que la boîte automatique à variation continue de la Prius c. Une longue ascension ou un dépassement sur l’autoroute le démontrent de manière très (trop) audible. L’insonorisation perfectible de l’habitacle de cette petite Prius n’aide pas non plus à atténuer ce désagrément qu’accentuent les bruits de roulement et les souffles éoliens souvent discernables à haute vitesse.

Le moteur électrique est alimenté par une batterie au nickel-métal-hydrure (NiMH) de 0,94 kWh. Logée sous la banquette arrière, sa taille réduite fait qu’elle n’empiète pas sur le coffre. D’ailleurs, lorsque la banquette arrière est utilisée, le volume utile atteint 484 L, une cote supérieure à celle du coffre d’une Yaris Hatchback 5p (442 L) ! La taille de la batterie force également le constructeur à limiter le volume du réservoir à essence à 37 L. Heureusement, la faible consommation de cette Prius lui permettrait de parcourir environ 30 % plus de kilomètres que les 42 L d’essence que recèle le réservoir d’une Yaris comparable, autre qualité qui explique l’attrait de cette citadine hybride.

Son groupe motopropulseur offre trois modes de fonctionnement : Normal, Eco et EV. Le mode Eco procure naturellement le meilleur rendement écoénergétique et il convient en ville. Sur l’autoroute, par contre, il rend cette sous-compacte amorphe. Le mode Normal devient alors plus agréable à utiliser, sans pour autant transformer cette sous-compacte en bolide, car il lui faut plus de 11 s pour passer de 0 à 100 km/h. C’est une seconde de plus qu’une Yaris Hatchback à boîte automatique, performance déjà peu éloquente. Quant au mode EV, le constructeur fait valoir qu’il permettrait, dans des conditions idéales, de parcourir un peu plus d’un kilomètre en traction électrique. Pour réussir pareil exploit, toutefois, le conducteur devrait adopter un style de conduite particulièrement doux et ne jamais dépasser 40 km/h sur une route idéalement droite et sans dénivellation. Un vent de dos serait aussi souhaitable. Plus sérieusement, ce mode servira surtout pour de brefs déplacements à de très basses vitesses, dans un stationnement par exemple.

Gamme simplifiée

Le constructeur propose une gamme on ne peut plus simplifiée limitée à une version d’entrée de gamme et une version cossue baptisée Technology. Cette dernière se distingue d’ailleurs à sa partie avant différente et ses larges moulures de bas de caisse prolongées sur les arches de roues. Introduites en 2018, ces nuances esthétiques suggèrent une allure de baroudeur qu’elle n’est pas, ce qui a néanmoins valu à cette version d’être rebaptisée Aqua Crossover au Japon!

L’intérieur convient à deux adultes de taille moyenne et deux enfants. Les sièges baquets sont d’ailleurs très confortables. Un climatiseur, des lève-vitres électriques, des rétroviseurs extérieurs chauffants à réglage assisté et la connectivité Bluetooth font partie de la dotation de série. Pour obtenir des sièges avant chauffants, les roues de 15 po en alliage et un démarreur à bouton poussoir, il faut toutefois opter pour la version Technology.

Toutes les Prius c ont aussi un ensemble de dispositifs d’aide à la conduite appelé Toyota Safety Sense C comprenant un système précollision, une alarme de louvoiement et des phares à changement de faisceau automatique. Dommage que cet ensemble ne comprenne pas un dispositif de détection d’obstacles dans les angles morts. En revanche, une caméra de recul (décentrée) fait partie de la dotation de série.

Au final, l’écart de prix d’environ 5 000$ séparant ces deux versions se révèle important. Les quelques 27 000 $ exigés pour la version Technology paraîtront même excessifs pour certains consommateurs comparativement, par exemple, au prix d’une Yaris Hatchback SE. Cette Yaris 5p à boîte automatique, la mieux équipée de la gamme, est offerte à partir de 19 450 $.

Amusante à conduire en ville, parce que très maniable, compacte et peu gourmande, la Prius c démontre, comme tout autre véhicule électrifié, que l’économie de carburant passe par un coût d’acquisition élevé. Il convient alors de faire ses calculs avec soin avant de signer le contrat de vente d’une voiture pareille, pour être certain que l’utilisation envisagée justifiera cet important surcoût.

 

FICHE TECHNIQUE


• Prix de base — 22 090 $ (de base); 27 050 $ (Technology).

• Transport et préparation — 1 745 $

• Groupe motopropulseur — L4 DACT de 1,5 L, moteur électrique, batterie à l’hydrure métallique de nickel (NiMH) de 0,94 kWh; puissance nette de 99 ch. Boîte de vitesses automatique à variation continue. Roues avant motrices.

• Particularités — Suspension indépendante aux roues avant; barre de torsion à l’arrière. Freins à disque aux roues avant; freins à tambour aux roues arrière. Antiblocage de série. Pneus : P175/65R15.

• Cotes — Empattement : 2 550 mm; longueur : 4 060 mm; largeur : 1 715 mm; hauteur : 1 490 mm. Poids : 1 147 kg. Volume du réservoir : 36 litres. Volume du coffre : 484 L. Consommation moyenne (constructeur) : 5,1 L/100 km.

• Concurrence —
Chevrolet Sonic
Ford Fiesta
Honda Fit
Hyundai Accent
Kia Rio
Nissan Versa Note
Toyota Yaris Hatchback
 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs