Voici ce qu'il vous sera interdit d'écrire sur votre plaque d’immatriculation

Dès le 27 juillet, les Québécois pourront personnaliser leur plaque d’immatriculation, mais cela ne signifie pas qu’ils auront pleine liberté en la matière.

Immatriculation

Pour la somme de 250 $, les propriétaires de voiture, camion, motocyclette, motoneige ou scooter pourront choisir de deux à sept symboles (des lettres et des chiffres) qui figureront sur leur plaque.

Photo d'archives, Agence QMI

Dès le 27 juillet, les Québécois pourront personnaliser leur plaque d’immatriculation, mais cela ne signifie pas qu’ils auront pleine liberté en la matière.

Pour la somme de 250 $, les propriétaires de voiture, camion, motocyclette, motoneige ou scooter pourront choisir de deux à sept symboles (des lettres et des chiffres) qui figureront sur leur plaque. Les frais de renouvellement seront fixés à 34,50 $.

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) imposera cependant des restrictions quant aux mots pouvant être inscrits sur les plaques d’immatriculation.

Voici les cinq cas qui font l'objet d'une interdiction:

1. La plaque laisse faussement croire que le propriétaire du véhicule routier est une autorité publique ou y est lié (exemple: POLICE);

2. La plaque exprime de l’insouciance à l’égard de la sécurité routière (exemple: SAOUL);

3. La plaque exprime une idée obscène, indécente ou scabreuse (exemple: SEXE, PUTAIN, PÉDÉ, VACHIER);

4. La plaque promeut la perpétration d’une infraction criminelle (exemple: KILLYOU, HIT N RUN, CRACK);

5. La plaque exprime une idée que la loi réserve à autrui ou dont elle interdit l’usage (exemple: PEPSI).

Quatre ans pour lancer le projet

Le Québec est l'un des rares territoires où ce service n'est toujours pas offert. La plupart des provinces canadiennes et des États américains l'offrent déjà.

Il aura fallu plus de quatre ans pour mettre en branle ce projet d'abord annoncé en janvier 2014 par le péquiste Sylvain Gaudreault. À l'époque, on prévoyait que le service serait offert dès septembre 2015.

Une annonce à ce sujet sera faite à Québec ce mardi par les ministres André Fortin et Véronyque Tremblay, accompagnés de Nathalie Tremblay, présidente et chef de la direction de la Société de l'assurance automobile du Québec.

– Avec TVA Nouvelles

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs