Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio : un VUS pour ceux qui n’en veulent pas

Sur une piste du Michigan, nous avons mis à l'essai le tout nouveau Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio.

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio 2018

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Belle silhouette pour un VUS
  • Performances à couper le souffle
  • Habitacle bien conçu
  • Fiabilité à prouver
  • Système d’infodivertissement peu intuitif

Cote de l'auteur:

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 7/10

  • Équipement: 7/10

  • Comportement: 8/10

  • Apparence: 9/10

  • Performance: 8/10

  • Prix: 7/10

  • Rangement: 7/10

Pour son retour en Amérique du Nord, Alfa Romeo privilégie la stratégie du compte-gouttes. On a fait ça en grand en commençant avec un coupé spectaculaire, puis sa déclinaison cabriolet. Mais on n’en a vendu que quelques dizaines par année au Canada.

 

À lire aussi: Alfa Romeo Giulia: L’Italie débarque au Québec

 

Avec la Giulia, on s’est par la suite attaqué à un créneau on ne peut plus difficile à percer, soit celui des berlines compactes de luxe qui est contrôlé par les Mercedes-Benz Classe C, BMW Série 3 et Audi A4.

Mais malheureusement, la technique du compte-gouttes s’observe aussi dans les chiffres de vente de la marque. J’entends déjà les véhicules de la marque Alfa Romeo chanter le succès « I want to pogne » de RBO... 

Ce qui devait arriver arriva ensuite. Eh oui. Un véhicule utilitaire sport (VUS). Le Stelvio. Et comme on l’a fait avec la Giulia, on a récemment commercialisé une version sportive baptisée Quadrifoglio. 

Vite, vite, vite

Lorsqu’Alfa Romeo a dévoilé son Stelvio Quadrifoglio, on a promis qu’il serait le VUS le plus rapide sur le mythique circuit du Nürburgring. Chose promise, chose due. En novembre dernier, en réalisant un chrono de 7:51.7, il s’est emparé du titre qui était détenu par le Porsche Cayenne Turbo S. L’Italie a battu l’Allemagne par environ sept secondes. On doit s’attendre à une réplique de Porsche sous peu.

À défaut d’avoir pu le mettre à l’essai sur ce légendaire tracé d’Allemagne, on a pris le volant de cette version du Stelvio sur le M1 Concourse au Michigan. Un pas pire prix de consolation.

S’il est aussi rapide, ce n’est pas pour rien. Sous son capot avant loge un V6 biturbo de 2,9 L. Celui-ci développe 505 chevaux-vapeur et 443 livres-pied. Pour atteindre les 100 km/h, il ne lui faut que 3,7 secondes. Quant à sa vitesse de pointe, elle s’élève à 285 km/h.

Sur circuit, il s’est avéré fort agile pour un véhicule de ce volume. Et ce n’est pas par hasard. En effet, les ingénieurs qui l’ont conçu se sont assurés de respecter un équilibre presque parfait entre les parties avant et arrière.

Quant aux cotes de consommation, elle n’ont pas encore été publiées par Ressources naturelles Canada. 

Pour toute l’année

Bien que la mécanique de la Giulia Quadrifoglio soit très similaire à celle de la même déclinaison du Stelvio, celui-ci possède un net avantage : le rouage intégral. En effet, celui-ci est doté du système Q4 qui lui permet de conserver un certain contrôle, peu importe les conditions. Ce n’est pas le cas de sa cousine, la berline, qui n’offre que les roues motrices arrière. Sur le circuit détrempé sur lequel nous avons roulé, la différence était on ne peut plus marquante. Le Stelvio avait bien moins tendance à déraper en virage que la Giulia. 

Comme une belle Italienne

Même s’ils sont plus populaires que jamais, ce n’est pas par leur beauté que les VUS se démarquent. Or, on ne peut passer sous silence l’habile coup de crayon du Stelvio et encore plus de sa livrée sportive. Alors que les puristes les plus mordus s’indignent par le fait qu’Alfa Romeo se soit commise à offrir un VUS, je me range plutôt du côté de ceux qui applaudissent le fait d’évoluer dignement. Comme un fier représentant de la famille Alfa Romeo, il est muni de la distinctive calandre Scudetto. 

Des freins de course

Ce VUS italien est rapide, mais ce n’est pas tout. Il freine de manière tout aussi efficace. Et ça, c’est grâce à son système de freinage en carbone céramique signé par Brembo. Sur la piste, il était impressionnant de constater à quel point on pouvait retarder le freinage tellement il était intense avant d’emprunter un virage. Se permettre de pouvoir rouler de plus en plus vite parce qu’on peut se fier aux freins aussi performants, ça libère l’esprit.

Cela dit, il faut cocher une onéreuse option de 7500 $ si on désire obtenir cet ensemble de freins. 

Un habitacle de rêve

S’il faut opter pour les freins Brembo, il faut aussi se permettre deux gâteries à l’intérieur : les sièges de course et le volant en fibre de carbone. Ces deux éléments complètent à merveille cet habitacle de ce VUS qui n’a pas que l’air sportif. Non seulement ces sièges soutiennent comme ils le doivent, mais la fibre de carbone du volant s’agence parfaitement avec celle qui se trouve aussi sur la console, le tableau de bord, dans l’intérieur des portes, etc.

Derrière le volant, on retrouve les palettes de changement de rapport. Bien qu’elles soient de grande taille, elles sont fixes, ce qui complique parfois le passage des vitesses lorsque le volant est tourné. 

 

Si le cœur vous en dit

Personne n’a fondamentalement besoin d’un Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio dont le prix de base frise les 100 000 $. Rendu là, il est davantage question d’un désir que d’un besoin. C’est un choix infiniment plus passionnel que rationnel lorsqu’on magasine un véhicule de ce budget. Si ce VUS qui sort de l’ordinaire vous fait vibrer autant qu’il m’a fait vibrer lors des quelques tours de piste que j’ai pu compléter à son volant, ce n’est pas moi qui vais vous retenir de signer le contrat d’achat.

Fiche technique

Nom: Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio 2018
Prix de base : 95 000 $
Configuration : Véhicule à quatre roues motrices avec motorisation à l’avant
Mécanique : Moteur à V6 biturbo de 2,9 L
Puissance/couple: 505 ch/ 443 lb-pi
Transmission : Automatique à huit rapports
Garantie de base : 4 ans/80 000 km
Concurrence: Jeep Grand Cherokee SRT/Trackhawk, Maserati Levante, Porsche Cayenne Turbo S, Mercedes-Benz GLC 63 S

Appréciation (sur 10)
Équipements : 7
Prix : 7
Style : 9
Confort (à l’avant) : 8
Confort (à l’arrière) : 7
Tenue de route : 8
Performance : 8
Espace de rangement : 7
Note globale : 8

Forces
Belle silhouette pour un VUS
Performances à couper le souffle
Habitacle bien conçu

Faiblesses
Fiabilité à prouver
Système d’infodivertissement peu intuitif

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio 2018

Alfa Romeo

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio 2018

Alfa Romeo

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio 2018

Alfa Romeo

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio 2018

Alfa Romeo

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio 2018

Alfa Romeo

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio 2018

Alfa Romeo

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio 2018

Alfa Romeo

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs