Ce qu’il faut savoir quand on loue une voiture en voyage

Magasiner, c’est la clé du succès quand on veut louer une voiture à l’étranger.

Auto

Illustration Fotolia

Magasiner, c’est la clé du succès quand on veut louer une voiture à l’étranger.

Avant tout, établissez vos besoins. La plus petite voiture disponible fera l’affaire pour une ou deux personnes. Par contre, en période creuse, vous avez le droit de vous gâter, car souvent, l’écart de prix est minime entre une sous-compacte et un VUS, par exemple. Aussi, grâce à internet, plus vous réservez tôt, plus vous avez accès à de meilleurs prix.

Deuxième conseil : évitez de louer ou de prendre possession du véhicule dès votre arrivée à destination, surtout à l’aéroport. Cela risque de vous coûter beaucoup plus cher que si vous louez dans une succursale en ville.

Plusieurs transporteurs ou hôtels offrent des navettes gratuites (ou très économiques) vers le centre-ville. De nombreux aéroports sont desservis par le métro ou le train de banlieue. Louer en ville vous permet aussi d’écourter la période de location et d’accéder à des tarifs plus avantageux.

Si le modèle choisi n’est pas disponible à l’arrivée, assurez-vous que le surclassement vers un modèle plus dispendieux ne coûte pas plus cher. De plus, si vous changez d’idée à destination, le nouveau modèle va être plus cher que si vous l’aviez réservé avant de partir.

L’assurance

Au Canada et aux États-Unis, votre assurance automobile personnelle couvre l’assurance collision et la responsabilité civile (sauf en Alaska). Ailleurs, la couverture offerte par votre carte de crédit pourrait suffire, mais vérifiez avec l’émetteur (surtout pour les limites, les exclusions et la durée du voyage). Et la couverture en responsabilité civile est souvent inadéquate.

Un agent de voyages ou une recherche sur le web vous permettra de savoir s’il faut quand même souscrire, avant de partir, à une couverture additionnelle en responsabilité civile. En Californie, on insistera beaucoup pour vous la vendre : résistez à la tentation. Si vous êtes blessé dans un accident de la route, l’assurance médico-hospitalière couvrira la différence entre les frais médicaux ou d’hospitalisation à l’étranger (ou ailleurs au Canada) et ce qui est remboursé par la Régie de l’assurance maladie du Québec.

D’autre part, si vous louez une Ferrari, votre assurance personnelle risque de ne pas s’appliquer. Et vous êtes responsable de toutes les contraventions...

CE QU'IL FAUT SAVOIR :

  • Avez-vous besoin de sièges chauffants, de traction intégrale ou d’un GPS ?
  • Vous avez beaucoup de bagages ? Assurez-vous que le coffre du modèle choisi peut les contenir à l’abri des regards. Voyagez léger !
  • La conduite automatique est plus chère en Europe.
  • Avant de partir, demandez une copie gratuite de l’avenant FAQ 27 auprès de votre assureur personnel ou une preuve de couverture de l’émetteur de votre carte de crédit.
  • Certains assureurs ou locateurs imposent une limite d’âge.
  • Apportez une copie papier de votre contrat si vous avez loué en ligne.
  • Prenez des photos de la voiture avant de quitter le stationnement du locateur. Assurez-vous que le préposé a indiqué tous les défauts du véhicule (bosses, égratignures) au contrat. Demandez le numéro de téléphone local du locateur en cas de pépin.
  • Certains pays exigent que vous déteniez un permis de conduire international. On l’obtient auprès de CAA-Québec pour 25 $.
  • De précieux conseils : voyage.gc.ca/voyager/avertissements

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs