Comment réussir un stationnement en parallèle à tout coup?

S’il y a bien une manœuvre en voiture qui effraie bon nombre de conducteurs, c’est le fameux stationnement en parallèle. Pourtant, si on suit la recette, tout devrait bien se dérouler.

Stationnement en parallèle

Hanoi Photography - stock.adobe.com

S’il y a bien une manœuvre en voiture qui effraie bon nombre de conducteurs, c’est le fameux stationnement en parallèle. Demandant précision, coordination et une certaine technique, il donne des boutons à bien des automobilistes.

Pourtant, si on suit la recette, tout devrait bien se dérouler. 

 

À lire aussi: Pourquoi les objets sont plus près qu’ils le paraissent dans le miroir passager?

À lire aussi: 7 règles oubliées du Code de la sécurité routière

 

Signalez votre intention

Après avoir repéré un espace libre et qui est suffisant grand pour accueillir votre véhicule, il est primordial de signaler aux autres automobilistes votre intention de vous stationner. Pour ce faire, utilisez le clignotant.

Pour débuter, positionnez votre véhicule parallèlement au véhicule qui se trouve en avant – appelons-le véhicule 1 afin d’alléger le tout.

Histoire de vous assurer d’être à la même hauteur que lui, vous pouvez vous guider avec les miroirs. Si votre miroir du côté passager est situé au même niveau que le miroir du côté conducteur du véhicule A, tout baigne dans l’huile.

Reculez en ligne droite

Avant de reculer, assurez-vous que les roues avant de votre véhicule soient bien droites. Ok, maintenant vous pouvez enfin reculer.

Par ailleurs, la SAAQ autorise les conducteurs à déboucler leur ceinture de sécurité afin de faciliter le pivot du corps vers l’arrière lors de l’exécution de la manœuvre de recul. Parce que lorsqu’on recule, il est impératif de regarder où on se dirige. Jeter un œil dans les miroirs ne suffit pas. 

Tournez vos roues au bon moment

Lorsque les roues avant de votre véhicule arrivent à la hauteur des roues arrière du véhicule 1, faites tourner votre volant dans le sens des aiguilles d’une montre. Braquez vos roues au maximum. Continuez de reculer jusqu’à ce que le coin avant du côté passager du véhicule qui se trouve derrière vous - appelons-le véhicule 2 – se trouve au centre de votre lunette arrière.

Tournez vos roues de l’autre côté

C’est maintenant le temps de tourner les roues de votre véhicule de l’autre côté. Vous braquerez donc dans le sens antihoraire. Continuez de reculer tranquillement. Assurez-vous de ne pas être trop près des véhicules 1 et 2. N’hésitez pas à avancer histoire d’être centré. Si vous avez suivi chacune des étapes, vous devriez maintenant être stationné.

Ne soyez pas trop loin de la bordure de trottoir

Votre véhicule ne peut être stationné à plus de 30 centimètres de la bordure de trottoir. C’est ce que stipule le Code de la sécurité routière. Si c’était le cas, un billet pourrait vous attendre sur votre pare-brise à votre retour au véhicule.

À l’inverse, si vous collez la bordure de trottoir, vous pourriez grafigner vos roues. 

Assurez-vous que votre véhicule ne bougera plus

Par ailleurs, une fois le stationnement complété, il ne faut pas omettre d’engager le frein de stationnement – le break à bras, comme on dit en français. Si vous vous trouvez dans une pente, orientez vos roues de manière à ce que le véhicule soit immobilisé par la bordure de trottoir s’il devait malencontreusement avancer. 

La technologie à votre service

Bien qu’elle requière une certaine adaptation, la caméra de recul peut s’avérer d’une grande aide pour effectuer ce type de manœuvre. Elle permet souvent de se faufiler dans des espaces plus restreints. 

Profitez de l’environnement qui vous entoure

Par ailleurs, un instructeur de conduite nous a déjà donné un de ses trucs personnels. Lorsqu’on s’apprête à se garer près d’un bâtiment vitré, on peut facilement se guider avec cesdites vitres. Ainsi, on peut mieux évaluer la distance qui nous sépare du véhicule qui se trouve devant le nôtre et celui qui se trouve derrière le nôtre. Pas fou, hein.

La pratique, le seul véritable secret

Vous avez sûrement déjà entendu le proverbe qui dit que c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Et bien, c’est en se pratiquant à se stationner en parallèle qu’on devient... bon pour se stationner en parallèle. N’hésitez pas à prendre le temps nécessaire pour vous exercer. Pour diminuer le niveau de stress, il est évidemment conseillé de se pratiquer sur une rue peu achalandée.

Aussi, pour un conducteur débutant, il est recommandé de tourner le volant lorsque le véhicule est immobilisé. Ainsi, vous serez moins déstabilisé et vous vous sentirez davantage en contrôle.

Stationnement en parallèle

Shuang Li - stock.adobe.com

Regarder dans la lunette arrière

nikolaborovic88 - stock.adobe.com

Caméra de recul

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs