Il roule en moto à 110 km/h avec son cellulaire à la main

La Sûreté du Québec enquête sur un motocycliste qui a été pris en photo alors qu’il utilisait son cellulaire en roulant sur l’autoroute 15 lundi.

moto

Un couple des Laurentides a pris en photo lundi un motocycliste avec son cellulaire en main alors qu’il conduisait sa moto sur l’autoroute 15, à la hauteur de Sainte-Adèle.

Photo courtoisie

La Sûreté du Québec enquête sur un motocycliste qui a été pris en photo alors qu’il utilisait son cellulaire en roulant sur l’autoroute 15 lundi.

« Il pouvait se tuer et nous amener tous avec lui. J’avais mes deux enfants dans l’auto, s’est indignée hier, Sonia, une mère de famille des Laurentides qui a été témoin de l’incident. Je n’en revenais pas. Il tenait son volant de moto d’une main et consultait son téléphone cellulaire. »

La femme de 32 ans et son conjoint, Jean-François, 38 ans, roulaient sur l’autoroute 15 à Sainte-Adèle en direction de Montréal en après-midi lundi lorsqu’ils ont eu la surprise de voir cette scène. Passagère, Sonia s’est empressée de prendre des photos.

Réponses agressives

Le Journal a accepté de taire leurs noms complets à la demande du couple qui a reçu des messages sur Facebook frôlant les menaces après avoir publié les photos ci-haut. Elles ont été retirées depuis.

Ils ont indiqué que le motocycliste roulait à environ 110 km/h, dans la voie de droite. Selon leur récit, il a passé de longues secondes à consulter son téléphone.

Après avoir été mise au courant de l’incident hier, la Sûreté du Québec (SQ) a ouvert une enquête, a indiqué le porte-parole Daniel Thibaudeau.

La SQ demande aux témoins de ce genre d’événements de contacter les policiers immédiatement.

Cher le texto

« Notre priorité, c’est d’empêcher les accidents. Si les gens nous appellent, on va intervenir [sur le champ] », a-t-il continué.

Les conducteurs qui ne respectent pas l’interdiction du cellulaire au volant risquent une amende de 600 $, et 5 points d’inaptitude ajoutés au permis.

Le Code de la sécurité routière prévoit aussi une infraction pour une action au volant susceptible de mettre la sécurité de gens en péril. Y sont associés une amende de 1000 $ et l’ajout de 4 points d’inaptitude.

Mais Me Éric Lamontagne, de Contravention Experts, explique que le motocycliste dont on ignore l’identité s’expose en plus à des accusations criminelles.

« Dépendant du contexte et de la circulation autour de lui, il pourrait être accusé au Code criminel et l’amende est de 5000 $ maximum avec 6 mois de prison », dit-il.

« C’est dangereux et stupide », s’est exclamé Danny Marois, expert moto pour l’Association des écoles de conduite du Québec.

– En collaboration avec monjournal.ca

Tout ce qui cloche sur cette photo

  • Cellulaire en main
  • Pas de vêtements en cuir
  • Pas les bons souliers
  • Pas de gants
  • Il tient son volant d’une seule main
  • Il roule trop près de l’accotement

Selon Danny Marois, expert moto pour l’Association des écoles de conduite du Québec


♦ Le Journal a publié il y a quelques jours un dossier sur la conduite dangereuse des Québécois. Des caméras posées sur une moto pendant un mois ont permis de constater des centaines d’infractions sur les routes montréalaises. À consulter sur notre site : jdem.com/infractions

 

1d997309-6d63-4134-b2d4-cd56adfe6e53

Photo courtoisie

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs