La Toyota Avalon n’est pas si pire que ça

Pour bien des gens, conduire une Toyota Avalon, c’est aussi gênant que de se faire reconduire à l’école secondaire par sa mère.

Toyota Avalon 2019

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Silencieuse
  • Habitacle spacieux et confortable
  • Réputation de fiabilité de Toyota
  • Image d’une voiture de «pépère»
  • Pas de version hybride ni de rouage intégral
  • Très dispendieuse

Cote de l'auteur:

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Consommation: 8/10

  • Équipement: 7/10

  • Comportement: 7/10

  • Apparence: 6/10

  • Performance: 8/10

  • Prix: 5/10

  • Rangement: 7/10

Pour bien des gens, conduire une Toyota Avalon, c’est aussi gênant que de se faire reconduire à l’école secondaire par sa mère. L’Avalon évolue dans un segment peu populaire au pays et qui, de surcroît, est en perte de vitesse.

 

À lire aussi: Toyota Corolla à hayon: au revoir, les restants de Scion

 

Étant donné qu’elle plaît majoritairement à un public du troisième âge, elle est victime d’une réputation de char de pépère. Pourtant, elle est bien plus que ça.

Nous avons pris le volant de l’Avalon de cinquième génération et voici ce qu’on en a pensé. 

Impopulaire, vous avez dit?

Ce serait un grave euphémisme d’affirmer que l’Avalon est tout sauf populaire. Chaque année, Toyota a du mal à en écouler quelques centaines sur l’étendue du marché canadien.

En revanche, depuis que Nissan a modernisé sa Maxima, le constructeur japonais réussit à en vendre environ 2000 unités au pays. Quant à Chevrolet et à son Impala qui célèbre son soixantième anniversaire cette année, le volume de ventes est d’environ 3000 unités par année au Canada.

Il y a définitivement place à amélioration du côté de Toyota. 

On ne manquera jamais de pédale

Que vous optiez pour la version XSE ou pour la Limited, un seul moteur est disponible. Il s’agit d’un V6 de 3,5 L qui développe une puissance de 301 chevaux et un couple de 267 livres-pied. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Que voulez-vous de plus?

Lorsqu’on le sollicite, ce moulin répond autant qu’il le faut et on vous assure que jamais vous ne manquerez de puissance en appuyant sur le champignon.

Pour ce qui est de la transmission, il s’agit d’une boîte automatique à huit rapports. 

Elle ne consomme pas tant que ça

De par son gros format, on pourrait être porté à croire que l’Avalon est énergivore. Or, ce n’est pas le cas. Toyota affirme que sa berline pleine grandeur consomme 9,4 L/100 km en conduite combinée. À titre indicatif, la Camry mue par le V6 de 3,5 L ne consomme que 0,2 L/100 de moins. Précisons toutefois que les cotes de consommation de l’Avalon 2019 calculées par Ressources naturelles Canada n’ont pas encore été publiées.

En revanche, on déplore le fait que la version hybride ne soit pas offerte de ce côté-ci de la frontière. Cela dit, il faut admettre que le marché pour ce type de berline est bien plus fort du côté américain que du nôtre. 

De la place en masse

Les jeunes professionnels et les petites familles se ruent vers les véhicules utilitaires sport (VUS) compacts et sous-compacts depuis quelques années. En ce moment, c’est le pain et le beurre des constructeurs. Or, les consommateurs auraient parfois intérêt à ouvrir quelque peu leurs œillères. En effet, la valise de l’Avalon, dont le volume s’élève à 456 L, permet de charger davantage que le Mazda CX-3 dont le volume de chargement est de 452 L.

C’est bien la preuve que les berlines, aussi conventionnelles qu’elles puissent être, peuvent également être pratiques. 

Confortable comme aucune autre

Si elle est autant chérie par une clientèle du troisième âge, ce n’est pas pour rien. L’Avalon est confortable. Très confortable. Et elle l’est autant à l’avant qu’à l’arrière. Ainsi, votre belle-mère n’aura pas à se plier en quatre lorsque vous l’inviterez à partir en vacances avec elle.

Non seulement elle est confortable, mais à bord, on se croirait dans un monastère tellement elle est silencieuse. Sans blague, elle est à ce point silencieuse que Toyota a muni la version XSE d’un générateur de son du moteur afin de ne pas – trop – endormir le conducteur. 

C’est son prix qui la tue

L’Avalon se détaille tout juste sous la barre des 43 000 $. «Ouch», me direz-vous. Et je vous comprends. Elle est très dispendieuse. Et lorsqu’on la compare à ses concurrentes, on la trouve encore plus chère.

En effet, elle est plus de 10 000$ plus cher que la Chevrolet Impala qui est disponible à partir d’à peine plus de 31 000$. Quant à la Maxima, Nissan vous l’offre à un prix inférieur à 37 000$.

Chez Toyota, on aurait vraiment intérêt à réviser sa stratégie de fixation des prix afin d’être davantage concurrentiel. 

Des bonnes offres sur le marché d’occasion

Certes, elle est très dispendieuse lorsqu’elle est neuve, mais le marché d’occasion présente des offres fort intéressantes étant donné la maigre demande pour ce type de voiture

Et comme il s’agit d’un modèle qui s’est bâti une solide réputation de fiabilité, il n’y a aucune inquiétude à ressentir. 

Rendus là, bien des acheteurs se tournent vers Lexus, la branche luxueuse de Toyota. Au moins, de cette manière, ils peuvent bénéficier d’un certain prestige que n’offre pas Toyota. Après tout, une Lexus ES est offerte à partir de 45 000$.

Ainsi, pour une Avalon âgée d’environ cinq ans, vous devez vous attendre à débourser un montant avoisinant les 20 000$. 

En bref

Si elle n’est pas disponible avec la motorisation hybride au Canada, nulle part elle ne peut être livrée avec le rouage intégral. C’est dommage. Sans doute que cette caractéristique la rendrait plus attrayante et ça, elle ne peut se permettre de lever le nez là-dessus.

Fiche technique

Nom: Toyota Avalon 2019
Prix de base : 42 790$
Configuration : Véhicule à roues motrices avant avec motorisation à l’avant
Mécanique : Moteur V6 de 3,5 litre
Puissance/couple: 301 ch/ 267 lb-pi
Transmission : Automatique à huit rapports
Consommation d’essence annoncée: 10,9 L/100 km (ville) et 7,6 L/100 km (route)
Garantie de base : 3 ans/60 000 km
Concurrence: Chevrolet Impala, Chrysler 300, Dodge Charger, Ford Taurus, Nissan Maxima

Appréciation (sur 10)
Consommation d’essence : 8
Équipements : 7
Prix : 5
Style : 6
Confort (à l’avant) : 8
Confort (à l’arrière) : 8
Tenue de route : 7
Performance : 8
Espace de rangement : 7
Note globale : 8

Forces
Silencieuse
Habitacle spacieux et confortable
Réputation de fiabilité de Toyota

Faiblesses
Image d’une voiture de «pépère»
Pas de version hybride ni de rouage intégral
Très dispendieuse

2397f44f-9089-4891-a758-fdba8ec41002
Toyota Avalon 2019

Toyota

Toyota Avalon 2019

Toyota

Toyota Avalon 2019

Toyota

Toyota Avalon 2019

Toyota

Toyota Avalon 2019

Toyota

Toyota Avalon 2019

Toyota

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs