Fred Mercier

Cette voiture autonome a des yeux et c’est un peu troublant

Souhaitant étudier la perception des piétons à l’égard des voitures autonomes, le constructeur Jaguar Land Rover (JLR) a installé des «yeux virtuels» sur un véhicule capable de se mouvoir par lui-même.

Voiture autonome JLR

Souhaitant étudier la perception des piétons à l’égard des voitures autonomes, le constructeur Jaguar Land Rover (JLR) a installé des «yeux virtuels» sur un véhicule capable de se mouvoir par lui-même.

 

À lire aussi: Voitures autonomes: les automobilistes sont divisés

À lire aussi: Les 6 étapes vers la voiture sans conducteur

 

Selon le constructeur, des études démontrent que les piétons et les cyclistes sont nombreux (jusqu’à 63%) à se sentir moins en sécurité à l’idée de partager la route avec des véhicules autonomes.

Avec cette drôle de voiture qu’on croirait tout droit sortie du film Les Bagnoles, JLR entend réussir à améliorer la communication entre les voitures autonomes et les usagers de la route les plus vulnérables.

 

«C’est naturel de jeter un coup d’œil vers le conducteur du véhicule qui s’approche avant de traverser une intersection. Comprendre comment cela se traduit dans le monde automatisé de demain est important. Nous voulons savoir s’il est avantageux de fournir aux humains des informations sur les intentions d’un véhicule ou si le simple fait de faire savoir à un piéton qu’il a été reconnu suffit à améliorer la confiance», a commenté Pete Bennett, responsable de la recherche sur la mobilité future chez JLR.

À une intersection mise en scène dans un circuit fermé pour les biens de l’étude, on a demandé à 500 sujets de traverser la rue afin d’évaluer leurs réactions à l’approche du drôle de bolide, fabriqué conjointement avec le constructeur britannique Aurrigo.

 

fbf95e30-a3be-4b72-856b-f1a1fadd9308
dc2b38c3-27b0-4103-903b-217021b930fc

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs