Le Nissan Juke pourrait revenir à la vie

Alors qu’on était persuadé que Nissan avait signé l’arrêt de mort du Juke en Amérique du Nord à la fin de l’année 2017, le constructeur japonais serait en train de préparer le retour de ce modèle.

Nissan Juke 2015

Nissan

Alors qu’on était persuadé que Nissan avait signé l’arrêt de mort du Juke en Amérique du Nord à la fin de l’année 2017, le constructeur japonais serait en train de préparer le retour de ce modèle.

 

À lire aussi: Le Nissan Kicks signe l’arrêt de mort du Juke

 

Introduit en 2011, le Juke a polarisé les opinions dès le début. Alors que certaines criaient haut et fort qu’ils le trouvaient carrément affreux, d’autres sont rapidement tombés sous son charme.

Dans un récent article publié sur le site britannique Autocar, on apprend que le Juke pourrait être de retour plus tôt qu’on le croit. Il est à noter que le modèle de première génération continue d’être commercialisé en Europe et que rien n’a encore été énoncé au sujet du marché nord-américain. 

Il est aussi précisé que le nouveau Jukes serait probablement assemblé sur la plateforme V du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi. Sur cette dernière repose entre autres les Renault Clio et la nouvelle Nissan Micra.

Le gestionnaire du design de Nissan, Alfonso Albaisa, a tenu à mentionner que le Juke de deuxième génération ne ressemblera pas à l’IMx – véhicule conceptuel dévoilé au Salon de l’automobile de Tokyo -  ni à la nouvelle Leaf.

Encore à l’étape du design, ce prototype devrait être dévoilé au cours des prochains mois. 

Pas le plus populaire

De son introduction jusqu’à son retrait, le Juke n’a pas été ce qu’on pourrait considérer comme un succès commercial. En effet, au Canada, le modèle a connu un sommet en 2011 avec à peine plus de 4586 unités. On constate un essoufflement en 2017 alors que la fin avait été annoncée. Seulement 1900 exemplaires ont été vendus.

Nissan Juke 2015

Nissan

Nissan Juke 2015

Nissan

Nissan Juke 2015

Nissan

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs