Fred Mercier

La 911 Carrera T est la Porsche des puristes

La Porsche 911 n’est pas qu’une voiture sport. C’est un emblème, une légende.

Porsche 911 Carrera T 2018

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Maniabilité exceptionnelle
  • Transmission manuelle extrêmement précise
  • Design intemporel
  • Sièges peu confortables pour une conduite quotidienne
  • Pas de rouage intégral

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 6/10

  • Équipement: 7/10

  • Prix: 6/10

  • Apparence: 9/10

  • Confort à l'avant: 7/10

  • Comportement: 9/10

  • Performance: 9/10

  • Rangement: 3/10

La Porsche 911 n’est pas qu’une voiture sport. C’est un emblème, une légende.

C’est un modèle qui se vend bien, aussi, comme le prouvent ses 1234 ventes canadiennes de l’an dernier. Pour un bolide dont le prix de base est supérieur à 100 000$, c’est tout un exploit!

Parmi la horde de versions disponibles, il est facile de se perdre dans le catalogue de ventes de la plus connue des Porsche. Et ça se complique encore davantage cette année avec l’arrivée de la Carrera T, une nouvelle variante qui ne fait décidément pas les choses à moitié.

Opération minceur

La Carrera T, c’est la 911 des puristes. Ceux qui veulent une voiture sport, et rien d’autre. Un modèle avec lequel on met l’emphase sur la réduction de poids, d’abord et avant tout.

En retirant les sièges arrière et en changeant ceux d’en avant pour de véritables bancs de course, Porsche a réussi à retirer 20 kilos à la Carrera T par rapport à la Carrera «de base». Cette perte de poids est aussi attribuable à un verre allégé qu’on a apposé aux vitres latérales ainsi qu’à la lunette arrière. Et comme le moteur est justement positionné à l’arrière, cette vitre moins épaisse permet de l’entendre ronronner encore plus!

La Carrera T fait aussi appel à une suspension rabaissée de 2 centimètres ainsi qu’à de sublimes roues en alliage de 20 pouces. Même les poignées de portes intérieures ont été remplacées par des bouts de tissu, encore pour retrancher du poids sur la balance. Quand on vous dit que c’est une voiture pour les puristes!

Évidemment, il y a des modèles qui poussent la folie encore plus loin. On n’a qu’à penser à la GT3, ou même à la démentielle GT2 RS, la Porsche la plus rapide de l’Histoire sur le Nürburgring. Mais avec la Carrera T, vous avez accès à une 911 exclusive sans avoir à débourser l’équivalent d’un hypothèque sur une baraque de Ville Mont-Royal. À un prix de départ de 116 500$, la Carrera T est la deuxième plus abordable des 911, juste après la version de base.

Sur la route

Aussi bien vous avertir tout de suite, la Carrera T n’est pas faite pour toutes les statures. Si vous êtes plus corpulent, vous risquez d’avoir bien du mal à vous frayer un chemin jusqu’aux sièges en fibre de carbone qui équipaient notre modèle d’essai (une option de 5940$, faut le dire).

Ces sièges offrent un support latéral de qualité en conduite sportive, mais dans les nids-de-poule du Québec, c’est moins glorieux. Disons que l’expression «tape-cul» prend tout son sens.

Ceci dit, cette position de conduite tout sauf ordinaire donne à la Carrera T une bonne partie de son charme. Vous êtes dans une Porsche 911, et pas n’importe laquelle. Impossible de l’ignorer.

Au démarrage du moteur, le bloc à six cylindres à plat biturbo de 3,0 litres ne manque pas de se faire entendre. Empruntée à la Carrera de base, cette mécanique propose une puissance de 370 chevaux et un couple de 331 livres-pied.

C’est suffisant pour propulser la Carrera T de 0 à 100 km/h en 4,2 secondes, du moins lorsqu’elle est équipée d’une transmission automatique à double embrayage offerte en option.

Le modèle que nous avons mis à l’essai faisait plutôt appel à une transmission manuelle à sept rapports, transmission dont le levier de vitesse a d’ailleurs été raccourci pour des changements de rapports plus faciles à gérer.

Même si le chrono de 0 à 100 km/h monte à 4,5 secondes avec la boîte manuelle, on pourrait difficilement recommander autre chose. Rien contre l’excellente transmission automatique de Porsche, mais avec un bolide qu’on dit pensé pour les puristes, la manuelle s’avère l’option la plus logique.

Peu importe la transmission, le plaisir ne manque jamais au volant d’une 911. Comme les autres variantes du modèle, la Carrera T est dotée d’une direction chirurgicale et d’une tenue de route digne de son logo. Avec un système de freinage ultra compétent et un centre de gravité très bas qui permet d’attaquer les virages avec fougue, c’est une sportive pure et dure. Surtout quand on sait que la Carrera T n’est disponible qu’en configuration à roues motrices arrière.

Une rivale dans sa propre cour

Elle a beaucoup de raisons de se faire aimer, la 911. Reste que le modèle s’est dangereusement embourgeoisé avec les années, si bien que la version d’aujourd’hui a maintenant l’air d’un géant en comparaison avec ses ancêtres des générations précédentes.

Évidemment, ce gain de gabarit a ses avantages. La 911 est plus confortable et mieux équipée que jamais. Sauf que pour certains amoureux de la marque, la 911 commence à perdre une partie de son âme. Et chez Porsche, la 718 Cayman devient un choix alternatif intéressant.

Pour 92 600$, la Cayman GTS propose des performances très similaires à celles de la 911. Son moteur positionné entre les deux essieux permet une meilleure distribution du poids qui se traduit par une maniabilité difficile à battre sur un circuit.

Bref, la plus grande concurrente de la Porsche 911 Carrera T pourrait bien être dans le même concessionnaire. Sauf que pour les vrais puristes, la 911 sera toujours dans une classe à part.

Fiche technique

Nom: Porsche 911 Carrera T 2018
Prix de base: 116 500$
Prix du modèle à l’essai: 137 100$
Configuration : Véhicule à roues motrices arrière avec motorisation à l’arrière
Moteur: Six cylindres à plat biturbo de 3,0 litres
Puissance/couple: 370 ch/ 331 lb-pi
Transmission: Manuelle ou automatique à sept rapports
Accélération 0-100 km/h: 4,5 secondes
Vitesse maximale: 293 km/h
Consommation d’essence annoncée (manuelle): 14,6 L/100 km (ville) / 9,4 L/100 km (route)
Garantie de base: 4 ans/80 000 km
Concurrence: Mercedes-Benz AMG GT, Jaguar F-Type, Nissan GT-R
 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs