La première McLaren Senna au pays débarque chez nous

Le propriétaire de la firme québécoise Motorsport In Action (MIA) vient tout juste d’ajouter une pièce grandiose à sa collection: une McLaren Senna.

McLaren Senna 2019

Le propriétaire de la firme québécoise Motorsport In Action (MIA) vient tout juste d’ajouter une pièce grandiose à sa collection: une McLaren Senna.

 

À lire aussi: Un premier Lamborghini Urus arrive au Québec

 

Propulsée par un V8 biturbo de 4,0 L, elle ne développe pas moins de 798 chevaux et 590 livres-pied de couple. En position centrale arrière, le moteur transmet l’entièreté de sa puissance aux roues arrière par le biais d’une boîte automatique à double embrayage à sept rapports. Pour atteindre les 100 km/h, il ne lui faut que 2,8 secondes.

 

 

Loin d’être purement décoratif, l’immense aileron arrière se module afin de proposer le meilleur appui aérodynamique qui soit.

Si la McLaren Senna est aussi performante, c’est aussi grâce à sa légèreté sans pareille. Elle ne pèse que 1198 kg. À titre indicatif, lorsqu’une Porsche 911 Carrera 2018 grimpe sur la balance, cette dernière affiche 1475 kg. Le tout est rendu possible grâce à une utilisation optimale de la fibre de carbone. En effet, cette dernière compose le châssis, les panneaux de carrosserie de même que les sièges baquets.

Une voiture d’exception affiche un prix tout aussi... exceptionnel. En effet, pour un modèle de base, il faut débourser 989 000 $ US, soit près de 1 292 000 $ CAN. Cela dit, il ne suffit pas de signer un chèque. Étant donné que la production de ce modèle est limitée à 500 unités pour le monde entier, McLaren se réserve le droit de trier ses clients sur le volet. Du côté du constructeur britannique, on tend à favoriser ceux et celles qui n’hésitent pas à rouler avec leur supercar autant sur la route que sur la piste. 

Un vrai mordu de McLaren

Si ce collectionneur québécois a réussi à être le tout premier au Canada à en obtenir une, ce n’est pas par hasard. Passionné de McLaren depuis longtemps, il s’est d’ailleurs procuré une SLR en 2005. À l’heure actuelle, il possède entre autres quatre McLaren de course. Avec une 12C GT3 Can Am et une 650 S GT3, il participe à des événements de type «club racing». Avec deux 570S GT4, il participe à la série IMSA. Jesse Lazare, pilote montréalais âgé de seulement 21 ans, s’illustre d’ailleurs au volant de l’une d’elles.

McLaren avait prévu lui livrer sa Senna au courant de l’hiver prochain. Cet homme d’affaires, qui évolue aussi dans le milieu de l’aviation, était plus que comblé lorsqu’il a su qu’il obtiendrait le 25e exemplaire du modèle et qu’il allait finalement pouvoir en profiter dès cet été. 

En acquérant cette voiture, ce collectionneur n’a aucunement l’intention de la stationner dans un garage et d’espérer que sa valeur grimpe pour ensuite encaisser un profit. En fait, c’est tout le contraire. Non seulement il veut rouler le plus possible au volant de cet impressionnant bolide, mais il compte bientôt en vérifier le potentiel sur une piste de course.

Histoire de souligner cet ajout au sein de sa collection, il s’est commandé une plaque personnalisée comme peuvent le faire les Québécois depuis le 27 juillet dernier. Force est d’admettre que la combinaison «Senna1» ne pourrait être plus indiquée pour cette voiture. 

Clin d’oeil à un grand pilote

En développant cette voiture hors de l’ordinaire, McLaren rend hommage à un grand pilote. Né à São Paulo au Brésil en 1960, il s’est éteint en 1994 suite à un accident fatal lors du Grand Prix de San Marino. Il en était à sa première saison avec l’écurie Williams. Auparavant, il a notamment couru dans une Formule 1 aux couleurs de McLaren. C’est avec cette écurie qu’il a remporté à trois reprises le titre de Champion du monde, soit en 1988, en 1990 et en 1991.

Pour celui qui est officiellement le tout premier propriétaire de ce modèle au Canada, Ayrton Senna est tout simplement «le meilleur au monde». Il n’a pas hésité à le qualifier « d’homme le plus vite au monde». 

À propos de MIA

Établie dans les ateliers de l’Autodrome St-Eustache, cette entreprise se spécialise dans l’entretien, la modification et la restauration de voitures d’exception depuis 2002. Elle adapte également des véhicules pour la course automobile. C’est elle qui a notamment préparé l’ensemble des voitures de la Coupe Nissan Micra.

Sur les quelques photos, on remarque que des appliques de vinyle bleu ont été apposées à quelques endroits sur la voiture. Il s’agit de modifications apportées par son propriétaire afin qu’elle revête fièrement les couleurs de l’entreprise. 

McLaren Senna 2019

Germain Goyer

McLaren Senna 2019 et McLaren 570S GT4

Germain Goyer

McLaren Senna 2019

Germain Goyer

McLaren Senna 2019

Germain Goyer

McLaren Senna 2019

Germain Goyer

McLaren Senna 2019

Germain Goyer

McLaren Senna 2019

Germain Goyer

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs