Toyota RAV4 2019: il sera assurément encore plus populaire

Chez Toyota, on fait face à un heureux problème. Alors que le RAV4 de quatrième génération était en fin de vie, il était de plus en plus populaire.

Toyota RAV4 2019

Germain Goyer

 Chez Toyota, on fait face à un heureux problème. Alors que le RAV4 de quatrième génération était en fin de vie, il était de plus en plus populaire. Avec plus de 50 000 unités vendues au pays, l’année 2017 a marqué un record pour ce modèle. 

 Il est toujours délicat de tout effacer et de recommencer alors qu’une croissance est observée. C’est pourtant ce qu’a fait Toyota. En fait, presque.  

  

 À lire aussi: Succès garanti pour le nouveau Toyota RAV4 2019 

 Une silhouette plus assumée 

 L’ancien RAV4 avait bien des qualités. En revanche, on ne pouvait dire qu’il était beau. Heureusement, sur la table à dessin, on lui a réservé le même traitement que d’autres récents produits du constructeur japonais comme la Camry. Ainsi, pour un même modèle, on propose différents styles. Alors que le Trail projette une image costaude et robuste, le Limited met davantage l’accent sur le luxe et la finesse. 

 Autrement dit, on lui a conféré un peu de caractère. Si vous trouvez qu’il emprunte certains airs à la famille Jeep, soyez sûrs que vous n’êtes pas seuls. Un haut gestionnaire japonais de Toyota a lui-même admis que lors de la conception du RAV4 de cinquième génération, on s’est inspiré de la référence identifiée comme étant Jeep dans l’univers du hors route. Sans farce, on retrouve même des éléments orangés dans l’habitacle, comme on en retrouve dans certaines versions radicales chez Jeep. 

 Bref, on s’est inspiré du Jeep. Ça paraît. C’est admis. Et c’est bien orchestré. Alors pourquoi pas? 

 À essence ou hybride 

 Au chapitre de la motorisation, on demeure en terrain connu. En effet, de série, il est livré avec un bloc à quatre cylindres de 2,5 L. Alors que celui-ci développait préalablement 176 chevaux, sa puissance grimpe à 203 chevaux. Ça se ressent et on ne lève surtout pas le nez sur ce surplus. 

 Comme c’était le cas auparavant, une version hybride, alliant un moteur à essence et un moteur électrique, continue d’être offerte. Sa puissance passe de 194 à 219 chevaux. On a pu mettre à l’essai cette déclinaison dans un petit sentier hors route. Il était impressionnant de constater son aisance dans le sable malgré le fait qu’il s’agit d’un véhicule destiné à l’économie de carburant. 

 De base, il est livré avec les roues motrices avant. Un système à quatre roues motrices, que nous recommandons chaudement, est évidemment offert. 

 Le RAV4 est tout sauf sportif. Et c’est génial. Mieux que ça, j’en suis ravi, tout simplement parce qu’il ne le prétend pas à tort comme certains concurrents le font habilement. Autrement dit, le RAV4 ne se prend pas pour un autre. Et l’authenticité, ça me réjouit.  

 Chaque goutte compte 

 On ne peut qu’applaudir l’augmentation de la puissance du nouveau RAV4. Surtout que les cotes de consommation, elles, ont été revues à la baisse selon le constructeur. Au moment d’écrire ces quelques lignes, nous ne pouvons toutefois pas vous les communiquer, autant pour la version à essence qu’hybride.  

 Un peu de techno, mais... 

 Chez Toyota, on s’entête à utiliser le système multimédia Entune. En revanche, comme c’est le cas dans plusieurs véhicules de la marque, son utilisation est des plus complexes. La partie la moins intuitive est définitivement celle entourant la navigation. À preuve, même un représentant de Toyota était incapable d’entrer l’adresse de la destination dans le système. Il nous a référé à la bonne vieille méthode qui consiste à suivre les étapes d’un itinéraire imprimé. 

 Heureusement, Entune est compatible avec Apple CarPlay. On ne peut en dire autant d’Android Auto. Toyota, qui tente de rajeunir son image et de continuellement charmer la jeunesse, se met à dos une partie de la clientèle en prenant une telle décision.  

 Sécurité 

 Si on ne lésine pas avec la fiabilité chez Toyota, il en est de même avec la sécurité. Comme ça a été le cas avec la Corolla à hayon qui a été lancée plus tôt cette année, le système Toyota Safety Sense est offert de série. Celui-ci regroupe notamment le système de précollision avec fonction de détection des piétons, le régulateur de vitesse dynamique, le système d’alerte de sortie de voie, les feux de route automatiques et le système d’aide au maintien de la voie.  

 En bref 

 Lorsqu’on me demande mon avis au sujet d’un VUS compact, ma réponse est simple et se résume très souvent à un seul modèle, le Toyota RAV4. Tout bêtement parce qu’en le recommandant, je sais que je peux dormir en paix. Aucun véhicule n’est parfait, mais force est d’admettre que le RAV4 tend vers la perfection. Il est fiable, sécuritaire, logeable et conserve une excellente valeur de revente. 

 Bien que j’étais a priori tout de même peu inquiet avant de le conduire, le nouveau Toyota RAV4 2019 a toutes les caractéristiques nécessaires pour demeurer la référence dans le segment. Il sera en vente sous peu et se détaillera à partir de 27 990 $ avant les frais de transport et de préparation.  

 Points forts
Fiabilité de la marque
Excellente valeur de revente
Augmentation de la puissance (essence et hybride) 

 Points faibles
Absence d’une version hybride rechargeable ou entièrement électrique
Système multimédia trop peu intuitif
Abandon du moteur V6 il y a quelques années déjà 

 Consommation:
3.5/5
Les cotes de consommation pour le Canada n'ont pas encore été officialisées. 

 Confort:
4/5
Autant à l’avant qu’à l’arrière, le RAV4 est spacieux. 

 Performances:
4/5
On apprécie l’augmentation de la puissance du moteur (essence et hybride). 

 Système multimédia:
2/5
Entune est un système tout sauf intuitif. 

 Agrément de conduite:
3/5
Le RAV4 ne se démarque pas par sa conduite transcendante. En revanche, ce n’est pas ce qu’il prétend. 

 Appréciation générale:
4/5
Le RAV4 est un excellent achat autant dans le neuf que du côté de l’usagé. 

 Concurrents:
Chevrolet Equinox, Ford Escape, GMC Terrain, Honda CR-V, Hyundai Tucson, Jeep Cherokee, Kia Sportage, Mazda CX-5, Mitsubishi Outlander, Nissan Rogue, Subaru Forester, Volkswagen Tiguan 

 Garantie
Base: 3/60000
Groupe moto-propulseur: 5/100000 

 Financement
Fourchette de prix: 27990 - 40690 $
Prix du modèle à l'essai: 40690 $
Frais de transport: 1785 $

Toyota RAV4 2019

Germain Goyer

Toyota RAV4 2019

Germain Goyer

Toyota RAV4 2019

Germain Goyer

Toyota RAV4 2019

Germain Goyer

Toyota RAV4 2019

Germain Goyer

Toyota RAV4 2019

Germain Goyer

Toyota RAV4 2019

Germain Goyer

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs