Chevrolet élimine la Volt

Dans la foulée de la restructuration de General Motors, le constructeur américain a annoncé la fin de la Chevrolet Volt.

5d1ab1f7-c529-4274-8fa8-595a339cb500

Dans la foulée de la restructuration de General Motors, le constructeur américain a annoncé la fin de la Chevrolet Volt.   

 

À LIRE AUSSI: General Motors coupera 2300 emplois en Ontario  

À LIRE AUSSI: Chevrolet Volt: la voiture électrique parfaite?  

 

Le tout est prévu au courant de l’année 2019.      

Cette mesure s’inscrit dans le plan de développer davantage de véhicules entièrement électriques.      

Rappelons-nous qu’en septembre dernier, Le Journal a appris de la part d’un employé de la division canadienne de GM qu’un VUS électrique serait sur le point d’être commercialisé .      

Celle qu’on peut qualifier d’hybride rechargeable étant donné qu’elle compte sur un moteur à essence et un autre électrique se trouve sur le marché depuis 2011.      

  

Le modèle en est à sa deuxième génération depuis 2016.      

En mode tout électrique, elle peut parcourir jusqu’à 85 kilomètres. Il faut minimalement 4,5 heures pour retrouver l’entièreté de cette autonomie avec une station de recharge de 240 volts.      

Au Québec, les acheteurs de Chevrolet Volt peuvent bénéficier de la subvention gouvernementale maximale, soit 8000 $.      

Bien que les chiffres de vente sont en croissance au pays, les ventes de Volt demeurent marginales à l’échelle du constructeur. Chevrolet en a vendu 275 unités en 2011. L’année dernière, c’est plus de 4300 exemplaires qui ont trouvé preneur.      

Pour le moment, le gestionnaire des relations publiques de General Motors pour le Canada a refusé de commenter.      

 

56fc6924-6702-4f5c-9ad3-6e89798682ef
e83f12df-9611-4a9a-8d2d-fcd1739eb727

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs